Règlement de la ville de Montréal concernant le Publisac : Une mauvaise compréhension de l’économie circulaire entourant sa production

De l’industrie
Outils
Typographie

Québec, 11 avril 2022 - Le Conseil de l’industrie forestière du Québec (CIFQ) se désole de l’intention de la Ville de Montréal de mettre en place un système d’adhésion volontaire qui risque d’avoir comme conséquence l’arrêt de la distribution du Publisac sur son territoire.

Il est important de rappeler que la production du papier qui entre dans la composition des circulaires et des hebdos contenus dans le Publisac se fait à partir d’un produit conjoint du sciage, les copeaux. De plus, ce papier est ensuite recyclé et revalorisé en une nouvelle génération de produit, ce qui lui permet d’avoir plusieurs vies et de ne pas être dirigé vers l’enfouissement. Il s’agit là d’un bon modèle d’économie circulaire.

« La forêt est un levier économique pour le Québec en plus de représenter un atout majeur en matière de lutte aux changements climatiques. Les produits qui en découlent sont verts, durables et renouvelables en plus d’être directement associés au développement de toutes les régions du Québec », a conclu Louis Germain, directeur Énergie et environnement, au Conseil de l’industrie forestière du Québec.

Qui plus est, le Publisac est le véhicule qui permet aux hebdos locaux et régionaux de transmettre de l’information de qualité et aux commerçants locaux de se faire connaître, de rejoindre leur clientèle et ainsi compétitionner les géants du web qui ont une empreinte climatique importante.


À propos du Conseil de l’industrie forestière du Québec
L'industrie forestière est un moteur de développement économique pour le Québec. Comme indiqué dans l'étude d'impact, en 2019, elle employait directement ou indirectement plus de 140 000 travailleurs et a versé 4,8 G$ aux gouvernements en taxes et impôts, soit près de 155 $ par mètre cube coupé et transformé. Elle représente 11,1 % des exportations du Québec, ainsi que 4,7 % du PIB. Avec sa capacité de séquestration et de stockage du carbone et son potentiel dans la production de bioénergies et de bioproduits, le secteur forestier est un outil contribuant à la lutte contre les changements climatiques
.


Source : Conseil de l’industrie forestière du Québec (CIFQ