Reportage de l'émission Enquête de Radio-Canada : « Déclaration de l’industrie forestière »

De l’industrie
Outils
Typographie

Québec, 5 mars 2021 - Le Conseil de l’industrie forestière du Québec (CIFQ) désire partager sa réaction face au reportage de l’émission Enquête diffusé le 4 mars 2021 à Radio-Canada.

“ Le Conseil de l’industrie forestière du Québec est en désaccord avec les conclusions du reportage d’Enquête. Il réfute les allégations voulant que le système de mesurage du bois soit vicié tout en incitant toute personne témoin d’une malversation à la dénoncer auprès de la Sureté du Québec. Le CIFQ rappelle également que les activités forestières réalisées sur la forêt publique sont parmi les plus normées de la planète en plus de faire l’objet d’une certification volontaire auprès d’organismes indépendants comme FSC et SFI. L’absence d’informations sur les nombreuses normes et processus de vérification qui encadrent les actions de nos entrepreneurs dans la forêt notamment sur la question du mesurage, des chemins forestiers et du type de coupes effectuées est un fait.

La forêt, ce sont plus de 140 000 travailleuses et travailleurs et d’honnêtes entrepreneuses et entrepreneurs qui ne se reconnaissent pas dans ce reportage. L'aménagement forestier et les produits du bois sont des outils extrêmement efficaces dans la lutte aux changements climatiques et de substitution aux combustibles fossiles. Finalement, la forêt québécoise nous permet de fournir des produits essentiels à nos activités quotidiennes, à notre hygiène et à notre qualité de vie tout, en donnant accès au territoire à des dizaines de milliers de villégiateurs, d’amateurs de plein air et d’habitants du territoire. Ces réalités sont absentes de ce reportage. ”


À propos du Conseil de l’industrie forestière du Québec
L'industrie forestière est un moteur de développement économique pour le Québec. Comme indiqué dans l'étude d'impact, en 2019, elle employait directement ou indirectement plus de 140 000 travailleurs et a versé 4,8 G$ aux gouvernements en taxes et impôts, soit près de 155 $ par mètre cube coupé et transformé. Elle représente 11,1 % des exportations du Québec, ainsi que 4,7 % du PIB. Avec sa capacité de séquestration et de stockage du carbone et son potentiel dans la production de bioénergies et de bioproduits, le secteur forestier est un outil contribuant à la lutte contre les changements climatiques.


Source : Conseil de l’industrie forestière du Québec


Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont indispensables au fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l'expérience utilisateur (cookies de suivi). Vous pouvez décider vous-même si vous souhaitez autoriser ou non les cookies. Veuillez noter que si vous les refusez, vous ne pourrez peut-être pas utiliser toutes les fonctionnalités du site.