Un nouvel accord érode encore plus la superficie des forêts aménagées

De l’industrie
Outils
Typographie

(Vancouver) – La présidente et chef de la direction du Council of Forest Industries (COFI) de la Colombie-Britannique, Susan Yurkovich, et le président et chef de la direction de l’Association des produits forestiers du Canada, Derek Nighbor, ont publié une déclaration commune en réaction à l’annonce, aujourd’hui, de la signature d’un accord de partenariat intergouvernemental pour la conservation du groupe du Centre du caribou des montagnes du Sud.

« Le secteur forestier accorde son soutien et participe depuis longtemps aux efforts pour améliorer le rétablissement et la protection du caribou, travaillant avec des partenaires pour proposer de véritables solutions, notamment en appuyant activement le plan de rétablissement du caribou des montagnes du gouvernement de la C.-B. et en participant à des essais d’accroissement des populations.

Nous continuerons à travailler pour améliorer les populations de caribou dans leur habitat et croyons que la délégation à la province prévue par l’article 11 de l’accord nous offre une plus grande variété d’outils pour cet important travail. Cependant, nous sommes très déçus que l’accord signé aujourd’hui retire de façon permanente un volume considérable de fibre du territoire de récolte forestière et crée de nouvelles incertitudes opérationnelles.

Ce retrait permanent réduit encore plus la superficie de la forêt aménagée et nuira aux travailleurs forestiers, aux collectivités et aux économies régionales.

Cette situation arrive à un moment où le secteur fait face à des difficultés majeures qui ont eu des répercussions sur des milliers de travailleurs dans des dizaines de collectivités de la province. Les gouvernements doivent reconnaître qu’un accès garanti à de la fibre à prix raisonnable est le facteur unique le plus important pour assurer le dynamisme du secteur forestier. Cet accord érode encore plus le territoire de la forêt aménagée, causant du tort à une industrie essentielle pour l’économie et les collectivités de la Colombie-Britannique.

Nous demeurons déterminés à travailler avec les gouvernements, les Premières Nations et les dirigeants des collectivités pour faire progresser le rétablissement et la protection du caribou. Cependant, il faut le faire collectivement, en reconnaissant l’importance de préserver la forêt aménagée. »


Source : APFC

Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont indispensables au fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l'expérience utilisateur (cookies de suivi). Vous pouvez décider vous-même si vous souhaitez autoriser ou non les cookies. Veuillez noter que si vous les refusez, vous ne pourrez peut-être pas utiliser toutes les fonctionnalités du site.