Que signifie réellement la carboneutralité pour l’environnement?

Développement durable
Outils
Typographie

Les allégations en matière d’émissions de carbone sont parfois trompeuses (on n’a qu’à penser aux crédits compensatoires liés aux combustibles fossiles). Rolland travaille activement à réduire son empreinte carbone, à sa propre façon.

Carbonégativité, carboneutralité, zéro émission nette… Dans le discours public entourant les changements climatiques et notre quête d’une planète plus saine, ces termes sont souvent utilisés à tort comme synonymes. Pour mieux participer à cette conversation, il est nécessaire de se familiariser avec son jargon et de comprendre les distinctions entre les différents objectifs écologiques.

Les émissions de carbone et leur mesure ont pris l’avant-scène dans la foulée de la signature du protocole de Kyoto, en 1997. Cet accord international a entraîné la création de mécanismes axés sur le marché visant à inciter les entreprises et les gouvernements à réduire leurs émissions polluantes. Les gaz à effet de serre étaient désormais considérés comme une marchandise. Les projets de réduction des émissions ont été encouragés par un éventail d’incitatifs, et récompensés par des crédits pouvant être mesurés, suivis et échangés.

La carboneutralité implique la neutralisation de l’empreinte carbone d’une personne ou d’une organisation, en réduisant ses émissions de gaz à effet de serre ou en compensant celles qui sont émises.

Zéro émission qualifie un procédé capable de prévenir complètement les émissions de CO2.

La carbonégativité signifie qu’un procédé permet de séquestrer davantage de CO2 qu’il n’en émet.

La compensation carbone décrit la méthode par laquelle une entreprise contrebalance ses propres émissions de CO2. Dans cette optique, le CO2 est calculé comme un coût environnemental, qu’une société peut compenser en investissant dans divers projets environnementaux qui réduisent ou séquestrent une quantité égale ou supérieure de gaz à effet de serre que ce qu’elle a généré.

Zéro émission nette représente l’objectif global et international établi par l’Accord de Paris de 2015, qui vise à limiter le réchauffement climatique à un niveau inférieur à 1,5 degré Celsius. Pour atteindre cette cible, les émissions de carbone devront se stabiliser – ou atteindre le niveau « zéro net » – à l’échelle mondiale d’ici 2050. Plusieurs gouvernements ont cette cible dans leur mire.

Parce que chaque industrie est différente et que chaque entreprise possède son propre mode d’exploitation, les compensations carbone sont mesurées selon une variété de méthodes.

Les entreprises sont de plus en plus conscientes de leurs émissions de gaz à effet de serre, et bon nombre sont à la recherche de solutions concrètes pour les réduire ou les compenser. Ces émissions peuvent être directes, indirectes (notamment dans le cas de l’achat d’électricité) ou découler de la chaîne d’approvisionnement, dans le cadre d’activités telles que l’expédition des marchandises et les déplacements humains.

Plutôt que de réduire leurs émissions à la source dans leurs activités quotidiennes, par exemple en améliorant leur efficacité ou en limitant leur consommation d’énergie et de matériaux, certaines entreprises se contentent d’acheter des crédits compensatoires.

Pour plusieurs entreprises, l’utilisation de papier recyclé dans le cadre de leurs activités manufacturières constitue une arme importante de leur stratégie de lutte contre le réchauffement climatique. Mais pour mettre en œuvre des changements efficaces, les organisations doivent développer un plan de durabilité à long terme qui contient des cibles fondées sur la science visant à réduire – et éventuellement à éliminer – l’épuisement des ressources naturelles.

Rolland a mis sur pied un plan de durabilité témoignant d’une vision globale, selon laquelle l’entreprise contribue à diverses initiatives sociales et environnementales, et fait la promotion de l’économie circulaire. Pour Rolland, la durabilité signifie de limiter la quantité de déchets dans les sites d’enfouissement et de toxines dans l’air, et d’utiliser uniquement ce dont l’entreprise a besoin, de la façon la plus efficace possible. Selon l’entreprise, la durabilité implique aussi de soutenir les gens et les collectivités qui contribuent à son succès, et d’adopter une approche circulaire à la récupération des fibres et à l’approvisionnement à l’échelle mondiale.

Ceci étant dit, Rolland ne prétend pas être carboneutre. Sa priorité est de développer une stratégie de durabilité à long terme, selon laquelle son succès n’est pas seulement défini par la qualité de ses produits, mais également par l’effet de ses produits et de leurs procédés de fabrication sur la faune, la flore, les gens et la planète.

Se battre pour la cause : exploration des initiatives écoresponsables de Rolland

Rolland s’est donné pour mission de réduire son empreinte carbone. Pour ce faire, l’entreprise commence par mesurer l’impact de tout ce qu’elle fait.

L’un des piliers de la stratégie de durabilité de Rolland est son utilisation du biogaz, une énergie renouvelable qui permet de réduire ses émissions de CO2 de 70 000 tonnes par année. Grâce au biogaz, l’impact environnemental du papier Rolland Enviro est inférieur à la moyenne des papiers non couchés vierges produits en Amérique du Nord.

Les sources d’énergie utilisées dans la fabrication des papiers Rolland, soit le biogaz et l’hydroélectricité, atténuent considérablement l’impact de l’entreprise sur les changements climatiques.

TOTAL
1 027 kg d’équivalent CO2 par tonne métrique de papier

rolland 7avril21 2

229 kg – Production de pâte à papier
76 kg – Fabrication de produits chimiques et d’emballage
24 kg – Transport des ressources
104 kg – Fabrication du papier
123 kg – Distribution
471 kg – Fin de vie des produits

Afin d’avoir un impact réel et durable sur les changements climatiques, Rolland se fixe des objectifs réalistes et atteignables. Aux yeux de l’entreprise, chaque jalon du parcours vers l’écoresponsabilité est aussi important que la destination finale.

rolland 7avril21 3

La stratégie de durabilité de Rolland est collaborative, pertinente et multisectorielle, en plus d’être basée sur les objectifs de développement durable des Nations unies, qui ont étés adoptés en 2015 et intégrés au Programme de développement durable à l’horizon 2030.

Dans un monde de plus en plus sensibilisé à la carboneutralité, les initiatives écoresponsables et la transparence de Rolland en font un partenaire de confiance pour aider votre entreprise à atteindre ses objectifs environnementaux.


Source : Rolland


Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont indispensables au fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l'expérience utilisateur (cookies de suivi). Vous pouvez décider vous-même si vous souhaitez autoriser ou non les cookies. Veuillez noter que si vous les refusez, vous ne pourrez peut-être pas utiliser toutes les fonctionnalités du site.