Une nouvelle étude révèle que la consommation responsable fera du développement durable une priorité absolue pour les entreprises

Développement durable
Outils
Typographie
  • 61 % des consommateurs veulent se tourner vers des marques dont les pratiques de développement durable sont claires
  • L'expérience/satisfaction du client est le principal indicateur utilisé par les entreprises (58 %) pour mesurer le retour sur investissement des pratiques de développement durable
  • Deux tiers des entreprises britanniques ont du mal à mesurer l'impact de leur stratégie de développement durable
  • Le développement durable restera une priorité pour les entreprises après la crise du Covid-19 
     

Une nouvelle enquête menée par Smurfit Kappa, leader dans le domaine de l'emballage, montre dans quelle mesure la consommation responsable incite davantage encore les organisations britanniques à intégrer le développement durable dans leurs activités commerciales. Cette enquête révèle que les nouvelles générations de consommateurs exigent des entreprises une plus grande transparence concernant leurs pratiques en matière de développement durable. Elle met également en évidence les difficultés rencontrées par deux tiers des entreprises britanniques pour mesurer l'impact de leurs stratégies de développement durable sur leurs résultats. 

L'enquête Balancing Sustainability and Profitability Survey, menée au Royaume-Uni auprès de 200 cadres supérieurs et de 1 500 consommateurs, examine les points de vue des entreprises et des consommateurs sur le développement durable et la manière dont ils s'adaptent pour créer un avenir plus durable.

L'effet du consommateur

L'enquête a révélé que 61 % des consommateurs veulent se tourner vers des marques dont les pratiques de développement durable sont claires. Alors que 65 % affirment que le prix reste un facteur clé dans leur décision d'achat, plus de la moitié des consommateurs ont déclaré avoir acheté un produit spécifiquement parce qu'il était emballé dans un emballage réutilisable ou biodégradable au cours des six derniers mois, et la majorité (56 %) a payé plus cher pour un produit ou un service provenant d'une source durable. 

Steven Stoffer, Vice-président du développement durable et du développement chez Smurfit Kappa, a déclaré à propos de cette étude : « Dans le passé, le développement durable était davantage un sujet d'entreprise, mais aujourd'hui, le programme de développement durable est mené par les consommateurs ». Bien que cette enquête ait été conduite juste avant la pandémie de Covid-19, tout porte à croire que ces tendances se poursuivront à mesure que nos économies redémarreront. 

« Avant la pandémie, la demande de produits durables et éthiques était de plus en plus forte et de récentes études menées aux États-Unis  montrent que le Covid-19 n'a pas réduit cette demande ». 

L'enquête souligne la force motrice de la consommation responsable : 63 % des entreprises ont déclaré que leur comportement organisationnel à l'égard du développement durable est dicté par le client. Toutefois, la moitié des organisations déclarent que sensibiliser davantage les clients (et les consommateurs) aux effets de leurs pratiques de développement durable serait plus bénéfique à leur impact à long terme.  

L'étude montre également que 69 % des consommateurs ont du mal à déterminer si les marques ont des pratiques durables.  

« Cela suggère que les consommateurs manquent d'informations sur les marques et qu'il incombe donc à ces dernières de mieux communiquer sur leurs pratiques dans le domaine du développement durable. En général, il est nécessaire d'éduquer davantage les consommateurs et si les marques y parviennent, cela renforcera considérablement leur relation avec le client », a déclaré M. Stoffer.

Développement durable et avantages financiers

L'amélioration de l'expérience/satisfaction du client est le principal indicateur utilisé par les entreprises du Royaume-Uni (58 %) pour mesurer le retour sur investissement des pratiques de développement durable. Cependant, l'enquête « Balancing Sustainability and Profitability Survey » a également révélé que seules 18 % des organisations mesurent actuellement leurs plans de développement durable, 4 entreprises sur 10 déclarant que la mesure est le principal obstacle à la mise en œuvre de pratiques durables. 

L’étude a également révélé que 82 % des dirigeants d'entreprise considèrent le développement durable comme un investissement à long terme, plutôt qu’un coût. Il est essentiel de noter que cela change les règles de l'information financière dans près de trois quarts des entreprises. Cependant, moins de la moitié des organisations ont la capacité de faire le lien entre le développement durable et leurs performances financières.

Ken Bowles, directeur financier de Smurfit Kappa, a déclaré : « Alors que nous entrons dans une période d'incertitude économique, les entreprises mettent tout en œuvre pour se redresser et se concentrent sur la manière de se reconstruire à mesure que les restrictions sanitaires commencent à s'assouplir. Comme nous l'avons appris des récessions économiques passées, les chefs d'entreprise doivent également garder un œil sur l'avenir, où le développement durable sera un pilier essentiel des stratégies commerciales - la crise climatique sera toujours là après le Covid-19. Cette enquête souligne plus que jamais la nécessité de créer un environnement où les entreprises peuvent adopter des pratiques durables sans avoir à supporter la pression de coûts supplémentaires.

« Cela nécessitera un dialogue multipartite entre l'industrie, le gouvernement, les régulateurs et les représentants des consommateurs afin de garantir l'adoption d'une approche collective visant à rendre plus accessibles aux entreprises les arguments financiers en faveur du développement durable. »

« Smurfit Kappa publie chaque année dans son rapport de développement durable les progrès accomplis dans la réalisation de ses objectifs de développement durable à long terme. Ce rapport garantit notre transparence et explique comment nous concrétisons nos engagements en matière de développement durable. Le groupe a formulé des objectifs à long terme ambitieux dans cinq domaines clés où il peut faire une différence en termes de développement durable », a ajouté M. Bowles.

« Depuis une quinzaine d'années, nous mettons en œuvre des projets qui répondent à la fois aux exigences de développement durable et de rendement financier. Ça a été le cas, par exemple, avec la grande restructuration de notre papeterie Townsend Hook dans le Kent, grâce à laquelle nous avons augmenté la capacité de 3 % tout en réduisant la consommation d'énergie de 15 %. La consommation d'énergie par tonne a également diminué de 18 %. Depuis que nous avons commencé à rendre compte de nos progrès en 2007, nous avons mis en œuvre une approche visant à rendre nos performances en matière de développement durable mesurables, transparentes et tangibles pour nos parties prenantes ».

Le développement durable : une notion ancrée 

La prise de conscience sociale et environnementale croissante pousse les entreprises à jouer leur rôle dans la réduction de l'impact du changement climatique et des déchets. L'enquête a révélé que 72 % des entreprises considèrent le développement durable comme une tendance durable. 

Tony Smurfit, PDG du Groupe Smurfit Kappa, a déclaré : « Depuis quelques mois, nous sommes confrontés à l'un des plus grands défis mondiaux pour notre santé et nos moyens de subsistance, mais le changement climatique et le développement durable resteront le défi majeur de notre époque. Les gens se rendent compte qu'il n'y a plus de temps à perdre pour résoudre ce problème. Le développement durable doit rester au cœur de la stratégie mondiale des entreprises pour l'avenir. »

Le développement durable offre de nouvelles opportunités de croissance pour les entreprises ; 83 % des entreprises considèrent le développement durable comme une opportunité commerciale à exploiter. 

« Le développement durable est un moteur de croissance, mais les entreprises devront trouver un équilibre entre pratiques de développement durable et rentabilité si elles veulent fidéliser à long terme leurs parties prenantes. Les entreprises qui voient l'intérêt d'investir aujourd'hui sur le long terme seront les grandes gagnantes de demain », a conclu M. Smurfit. 

Vous trouverez de plus amples informations sur les résultats de l'enquête dans le rapport Le développement durable redéfinit le paysage des entreprises téléchargeable ici


Source : Smurfit Kappa

 

Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont indispensables au fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l'expérience utilisateur (cookies de suivi). Vous pouvez décider vous-même si vous souhaitez autoriser ou non les cookies. Veuillez noter que si vous les refusez, vous ne pourrez peut-être pas utiliser toutes les fonctionnalités du site.