La Finlande, chef-de-file de l’emballage bio

Internationales
Typographie

Onze compagnies et sept universités et instituts de recherche joignent leurs forces dans le but d’accélérer la recherche et développement de liants et couchages bio pour différentes applications.

Le professeur Chunlin Xu du Laboratoire de technologie des matériaux naturels à l’Université Abo Akademi, dirige ce projet de consortium.

Le projet de co-innovation d’une durée de deux ans sur les liants et couchages durables (Sustainable Binders and Coatings ou SUSBINCO) est doté d’un budget de 10,1 millions d’euros. Les applications visées par ce projet sont les emballages en fibres, les produits du bois, les peintures, les adhésifs, les scellants et les abrasifs.

L’objectif global du projet SUSBINCO est de mettre au point des liants et couchages durables ainsi que des alternatives viables aux matériaux à base de combustibles fossiles, un marché potentiel de 1 milliard d’euros. Avec pour ambition de mettre sur le marché 80-100% des produits en développement, SUSBINCO doit faire de la Finlande un véritable chef de file dans la réduction de la consommation de combustibles fossiles et des émissions de gaz à effet de serre.

Parmi les partenaires dans ce projet, mentionnons CH-Polymers, Metsä Board, Mirka, Montinutra, Teknos et UPM. Brightplus, CH-Bioforce, Kiilto, MetGen et Valmet Technologies participeront aussi à l’effort. Du côté des universités et instituts de recherche, mentionnons l’Université technologique de Lappeenranta-Lahti, l’Institut de ressources naturelles de Finlande, les universités de Tampere et de Oulu ainsi que l’université académique d’Abo.


Jaclin Ouellet, Journaliste, Le Maître papetier