L’Allemande Feldmuehle abandonne le gaz russe

Source : PrintWeek

Internationales
Outils
Typographie

Le papetier Allemand Feldmuehle passe du gaz naturel à l’huile à chauffage légère in extremis puisque les réserves de gaz naturel baissent à vue d’œil avec l’embargo sur le gaz russe.

Entre-temps, la Confédération européenne du papier, Cepi, lance une alarme à l’échelle de l’industrie papetière et somme les compagnies papetières de couper leurs achats de gaz puisque l'alimentation est sérieusement compromise.

Feldmuehle précise que cette action rapide de passer à l’huile à chauffage pour générer de la vapeur à son usine d’Uetersen, exige une contribution extraordinaire des actionnaires de la compagnie à raison de 2,6 millions d’euros. Dans un message aux médias, Feldmuehle précise que cette décision « assure la bonne marche des opérations sur le site malgré la pénurie de plus en plus grande de gaz. Cette mesure assure aussi la compétitivité de Feldmuehle face à l’escalade des prix du gaz naturel. »

Par ailleurs, La Confédération des industries européennes du papier (Cepi) laisse savoir qu’une enveloppe budgétaire a été avancée par la Commission européenne le mois dernier pour pallier à une éventuelle pénurie de gaz l’hiver prochain. Cepi précise que l’industrie des pâtes et papiers joue un rôle fondamental en tant que fournisseur de produits importants et doit composer avec sa relative dépendance au gaz naturel. « A plusieurs endroits, la pénurie de gaz compromet l’équilibre de la chaine logistique et empêche les papetières d’agir en productrice de chaleur et d’électricité pour des milliers d’habitants. »

La Russie fournit près de 40% du gaz naturel de l’Union européenne et 27% de l’huile à chauffage du territoire. L’Allemagne, le plus important producteur de papetier en Europe, importait 55% de son gaz de Russie avant le conflit en Ukraine. L’Allemagne est entrée en phase 2 de son plan d’urgence vis-à-vis le gaz naturel, implanté en juin dernier. La phase 3 prévoit le rationnement et possiblement des pénuries de gaz. Le géant de l’emballage Smurfit Kappa a pour sa part annoncé une baisse de production de 30 000 à 50 000 tonnes en août pour répondre à la flambée des prix du gaz naturel sur le marché.


Jaclin Ouellet, Journaliste, Le Maître papetier