Le poussiérage, symptomatique d’un problème de formation de la feuille

Source : Kadant

Maintenance
Outils
Typographie

Kadant – Le peluchage ou poussiérage de la feuille survient lorsque des fibres de papiers sont perdues en cours de procédé. Il survient à l’étape du séchage et crée de l’accumulation sur les séchoirs et peut user prématurément les lames de docteur.

C’est également un danger pour les incendies. Même si le poussiérage survient dans la section de séchage, cette dernière n’est pas en cause. Le problème prend ses racines à l’étape de la formation de la feuille.

Une mauvaise application d’outils de drainage dans la section formation de la machine à papier est la principale cause de poussiérage. Trop d’activités sur la feuille, un épaississement agressif ou des éléments d’aspiration trop forts pour la feuille de papier causent la majorité des problèmes de peluchage. La qualité de la fibre joue également un rôle. Les fines et écorces dans la pâte ne se lieront pas à la feuille et seront expulsés de celle-ci à l’étape du séchage. Le raffinage de la couche supérieure de la feuille est très important. Le « surrafinage » détruit la fibrillation des fibres et produisent des fibres trop courtes pour s’interrelier. C’est la raison pour laquelle ces fibres n’adhèrent pas à la feuille dans les séchoirs.

Le Kappa est la mesure du procédé de mise en pâte et peut prédire le niveau de poussiérage. Un haut indice Kappa indique une teneur élevée en lignine, un composé organique présent dans la pâte. Un taux élevé de lignine rend la liaison plus difficile entre les fibres, produisant encore plus de poussiérage. On peut évidemment gérer le problème avec des lames de docteurs bien affutées et un agent de lavage au bout sec, mais il est préférable d’adresser la source du problème de poussiérage à l’étape de formation de la feuille.

Pour plus d'information : kadant.com


Jaclin Ouellet, Journaliste, Le Maître papetier