Le Maître Papetier

Dimanche 21 octobre 2018

twitteryoutube

Accueil Blogues APFC Vers de nouvelles hauteurs : les grands édifices en bois gagnent l'appui du public

Vers de nouvelles hauteurs : les grands édifices en bois gagnent l'appui du public

Envoyer Imprimer PDF

C'est peut-être en raison de mon emploi à l'Association des produits forestiers du Canada (APFC) que je remarque depuis ces derniers mois une augmentation du nombre d'articles sur les utilisations nouvelles et créatives du bois dans la construction; et surtout sur les avantages économiques et environnementaux d'une plus grande utilisation des produits du bois dans le domaine du bâtiment.

Un premier article posté sur Facebook a attiré mon attention au début du printemps. Un ancien camarade de classe a partagé un article du Popular Science. Très bien écrit et, comme tout ce que publie ce magazine, cet article explique l'ingénierie et la science derrière l'utilisation des matériaux en bois dans la construction de bâtiments de grande hauteur. Il donne aussi un bref historique de la construction à ossature de bois dans des centres urbains et fournit des détails (avec images et diagrammes) des attributs particuliers d'un édifice de neuf étages dans l'est de Londres, appelé Stadthous, fabriqué avec des panneaux en bois lamellé-croisé (CLT) et des éléments en bois.

L'article résume les avantages de la construction en bois d'édifices de grande hauteur en quelques phrases : « Comparé à l'acier ou au béton, le CLT, aussi connu sous le nom de panneaux massifs, est moins cher, plus facile à assembler et plus résistant au feu, grâce à la façon dont le bois carbonise. Il est également plus durable. Le bois est une ressource renouvelable, comme toute récolte et c'est un puits de carbone qui séquestre le dioxyde de carbone, absorbé lors de la croissance des arbres, même après avoir été transformé en bois d'oeuvre. »
L'article explique que le carbone séquestré par le bois utilisé dans cet édifice de Londres est de 186 tonnes environ, alors que le volume de carbone produit dans la production d'acier ou de béton nécessaire à la construction du même bâtiment de huit étages aurait été de 123 tonnes.

Un autre article, paru en avril dans le Eco-Business Magazine, expose les avantages environnementaux des édifices construits en bois. S'appuyant sur une étude du Journal of Sustainable Forestry, l'auteur explique que l'utilisation du bois comme matériau de construction a une empreinte carbone plus légère que celle de l'acier et du béton.

« Les économies réalisées avec le béton et l'acier se font parce que la fabrication de l'acier, du béton et des briques représente près de 16 % de la consommation globale de combustibles fossiles. En tenant compte du facteur pour le transport des matériaux de construction, la part des combustibles fossiles passe entre 20 et 30 %. Par conséquent, la construction en bois consomme moins d'énergie. »

Dans le Toronto Star du 4 juillet, Bryan Tuckey, président de la Building Industry and Land Development Association (BILD), a rédigé un article sur les modifications apportées au Code du bâtiment de l'Ontario, qui permet la construction d'immeubles de six étages en bois. J'ai rencontré Bryan au cours d'une récente visite à Toronto où il m'a expliqué, qu'avec le volume du potentiel du redeveloppement dans les corridors urbains de la région métropolitaine de Toronto (une possibilité de 160 kilomètres de haute densité), l'industrie du bâtiment est d'avis que l'option de construire en bois créera des économies sur les chantiers de construction urbains et permettra de réduire la congestion routière.

Le processus prévu dans le Code du bâtiment de l'Ontario veillera que les normes de sécurité sont appliquées. Selon M. Tuckey, dès que l'industrie de la construction aura acquis l'expérience relative à ces nouvelles normes, le coût de la construction baissera. Ainsi, l'augmentation de l'utilisation des produits du bois et des éléments en bois pourra entraîner des économies aussi bien en matière de temps sur les chantiers de construction qu'en coûts globaux de construction.

Les autres provinces ont changé leur code du bâtiment afin de permettre l'utilisation du bois dans la construction de hauts édifices, ou alors elles sont en train d'actualiser et de moderniser leur code du bâtiment. Une révision complète du Code national du bâtiment est actuellement en route. Des experts techniques ont proposé de nombreuses modifications afin de permettre une utilisation accrue du bois dans la construction d'immeubles de mi-hauteur, et nous prévoyons que ces modifications seront sur la bonne voie pour l'édition 2015 du Code national du bâtiment.

Un quatrième article publié ici, dans la revue Ottawa Life,Canada's Greatest Natural Resource Continues to be Our Global Advantage, expose certains des avantages des produits de bois d'ingénierie dans la construction, comme le bois lamellé-croisé (CLT) et le bois de placage stratifié (LVL).

Des journaux, des magazines « lifestyle », le Popular Science et des publications en ligne sur l'environnement parlent tous des nouvelles possibilités très intéressantes de travailler avec le bois dans le bâtiment. Les avantages techniques, les économies de coûts et les avantages pour l'environnement de construire avec le bois deviennent de plus en plus appréciés.

Toutefois, comme pour toute nouvelle technologie, il faut du temps aux gens de l'industrie pour comprendre les avantages et apprendre comment tirer parti de cette occasion. Pour aider ce processus, FPInnovations publie un guide Faites les choses en grand avec le bois. Ce n'est pas une lecture que je conseillerais à lire cet été, car ce guide est surtout destiné aux architectes et aux entrepreneurs en construction. Néanmoins, il est intéressant de voir que le bois en tant que matériau de construction vit une renaissance.

Dans le cadre de notre projet La recherche de valeur en construction ici, à l'APFC, nous avons établi le potentiel de croissance dans l'industrie mondiale de la construction à 8 billions de dollars annuellement, soit 8 % par année. Plus nous réduirons l'impact du carbone de cet essor mondial dans le secteur de la construction, mieux ce sera pour notre environnement.

Bâtie selon des normes de sécurité appropriées, la construction en bois entraînera des économies de coûts et des avantages sur le plan environnement et, en plus, elle est esthétique. Que souhaiter de plus de la part d'une ressource renouvelable et écologique du Canada?


Source : Le blog du Président / Association des produits forestiers du Canada

 

 

 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
le maitre papetier
fpinnovations banner
Spi-Bio
buckman banner
Vision Biomase Québec
paper & beyond
cristini banner
le maitre papetier