Accueil Blogues Mathieu Régnier Technologies hydroécoinnovatrices

Technologies hydroécoinnovatrices

Envoyer Imprimer PDF

L'industrie des pâtes et papiers a longtemps été la cible des environnementalistes. Et pour cause. Une bonne partie de ses activités concernent l'exploitation des ressources pour lesquelles nous avons un attachement profond : la forêt et l'eau. Si l'on retourne quelques années en arrière, on constatera toutefois de fantastiques progrès. Progrès au plan de la gestion des forêts et progrès en matière de procédés industriels. Jeff Gunderson abonde dans le même sens. Le journaliste se spécialise sur les sujets liés à l'eau et à l'environnement au sens large, mais a développé une expertise en matière de gestion industrielle des eaux usées.

Dans un article qu'il publie dans Industry WaterWorld, il dresse un portrait de ces avancées au plan hydrique. Chiffres à l'appui, Gunderson en profite pour souligner la forte empreinte des papetières sur la ressource aquatique. Il s'intéresse particulièrement aux technologies propres développées dans le contexte des pénuries d'eau que l'on prévoit de plus en plus fréquentes.

Dans le contexte des attentes citoyennes et du développement de normes en durabilité environnementale, l'article rappelle qu'un nombre croissant d'entreprises développe des outils pour identifier et gérer les risques d'affaires liés à l'eau. Ces entreprises se tournent vers les manufacturiers qui proposent par exemple des équipements pour le traitement des eaux usées. L'American Forest & Paper Association (AF&PA) est l'une des forces derrière cet engouement pour de nouvelles pratiques industrielles. Dans Better Planet 2020, l'AF&PA s'engage à réduire la consommation d'eau dans les usines de ses membres : 12% en moins d'ici 2020.

L'industrie papetière est hautement dépendante de l'eau. Elle en utilise de grandes quantités dans une foule de procédés industriels et ce n'est pas sans intéresser les commerçants de technologies et solutions de traitement de l'eau et les gestionnaires environnementaux préoccupés par la réduction des effluents toxiques ou par la réduction des extractions à même les cours d'eau. Ce numéro spécial d'Industry WaterWorld en est une manifestation (Volume 14, No 1).

Selon Gunderson, d'importants investissements en la matière sont à prévoir dans les années à venir. Pensons aux boues d'épuration utilisées dans la production de biogaz ou au recyclage d'eau à même le procédé de fabrication du papier. Un exemple plus précis donné par l'auteur est celui des dépôts minéralisés à même les équipements. Obstruction et corrosion résultent une série d'inefficacités comme une mauvaise transmission de la chaleur qui entraine une plus grande consommation d'énergie.


 

 

 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
le maitre papetier
buckman banner
paper & beyond
fpinnovations banner
cristini banner
le maitre papetier