Accueil Blogues Mathieu Régnier 25e édition de l’état des forêts au Canada

25e édition de l’état des forêts au Canada

Envoyer Imprimer PDF

Depuis maintenant 25 ans, le gouvernement du Canada recense les activités forestières au pays et présente l'état des forêts. C'est une obligation légale. La plus récente édition vient à peine d'être publiée. Il était présenté au Parlement le 3 février dernier. Panorama.

Le rapport 2015 sur L'État des forêts au Canada a été déposé sur le bureau de la Chambre des communes le 3 février dernier. Les députés peuvent maintenant se pencher sur les 348 millions d'hectares de terres forestières canadiennes1. C'est ce qu'annonçait en primeur la secrétaire parlementaire du ministre des Ressources naturelles, Kim Rudd, à l'occasion de la conférence PaperWeek Canada 2016.

Miroir, miroir...

La publication annuelle du rapport fait partie du paysage dans lequel évolue l'industrie forestière depuis 1990. On y parle, année après année, des progrès réalisés en matière d'aménagement forestier et l'on y offre une vue d'ensemble sur les enjeux sociaux, économiques et environnementaux liés aux forêts. La forêt et son industrie y trouvent un miroir sans reflets partisans, dans lequel se mirer face aux aléas du temps. Les chiffres utilisés proviennent d'un nombre important de sources indépendantes. Statistiques Canada, Environnement Canada, Santé Canada, Industrie Canada, Inventaire forestier national, Nations Unies, Système de comptabilité nationale, Conseil des produits des pâtes et papiers, etc.

Foire aux questions a mari usque ad mare

Pour 2015, l'accent a été mis sur l'importance des certifications environnementales. Devant des représentants de l'industrie, Kim Rudd explique que « 161 millions d'hectares de nos forêts – soit bien plus que dans tout autre pays – font l'objet d'une certification d'aménagement durable décernée en vertu d'au moins l'un de trois systèmes de certification mondialement reconnu. » Pour la secrétaire parlementaire, « ceci démontre l'importance de la transparence de notre pays en matière de gestion des forêts. »

Parmi les sujets adressés par le rapport ou ces « grands chapitres »: « Combien de forêts le Canada possède-t-il? Combien de bois est récolté, et l'est-il de façon durable? Comment les perturbations façonnent-elles les forêts du Canada? En quoi les forêts sont-elles bénéfiques aux Canadiens? Comment le secteur forestier contribue-t-il à l'économie? Comment l'industrie forestière change-t-elle? »

Outil de communication

Cette année, le rapport est accompagné d'excellentes infographies. Chacune est un outil de communication utile, car l'information présentée est succincte et claire. On y présente un bilan sur le déboisement, des articles ménagers courants issus de l'industrie forestière, un survol de l'exportation de produits forestiers à travers le globe ou encore un résumé de la situation de l'emploi au pays. Une section du rapport traite des changements dans l'industrie forestière : changements dans les marchés, écologisation, innovations technologiques, etc. Une autre section porte sur le rendement financier du secteur. On y apprend que celui-ci « est resté solide en 2014. Les bénéfices d'exploitation ont légèrement diminué par rapport à 2013 (–1 %), mais ils se sont quand même chiffrés à environ 2,7 milliards de dollars en 2014. » Par ailleurs, les bénéfices d'exploitation de 2014 sont positifs et « n'ont été supplantés qu'une année depuis 2006 ». En fait, les exportations de produits forestiers atteignaient 31 milliards de dollars en 2014 et sur ce total, les pâtes et papiers comptaient pour plus de la moitié.

Ce dernier rapport sur l'état des forêts du pays intéressera bien plus que les quelque 195 000 employés du secteur (288 669 emplois directs et indirects comme ceux de la construction, du transport ou de l'alimentation). Il intéressera une collectivité sur sept touchée directement par cette activité économique et pourra être utilisé par le milieu de la recherche, par les spécialistes en environnement ou par les investisseurs.

Le rapport, publication prévue par la loi, peut être téléchargé dans son intégralité sur le site web de Ressources naturelles Canada (PDF). Un 25e rapport que nous devrions tous lire.


1 Ceci représenterait, selon Ressources naturelles Canada, « 9 % des forêts mondiales et 24 % des forêts boréales dans le monde ».


INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

Les emplois poussent-ils dans les arbres ?


Cliquer pour agrandir. Source: RNCan


 Ma voiture volante sera-t-elle en bois ?


Cliquer pour agrandir. Source: RNCan


Qui achète les produits forestiers du Canada ?


Cliquer pour agrandir. Source: RNCan


 

 

 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
le maitre papetier
buckman banner
paper & beyond
fpinnovations banner
cristini banner
le maitre papetier