Le Maître Papetier

Mercredi 18 juillet 2018

twitteryoutube

Accueil Énergies forestières Bioproduits La cellulose remplace le plastique dans les futurs matériaux d'emballage

La cellulose remplace le plastique dans les futurs matériaux d'emballage

Envoyer Imprimer PDF

Mid Sweden University à Sundsvall et MoRe Research à Örnsköldsvik Suède collaborent avec l'institut de recherche norvégien RISE PFI sur le projet PlastiCel. L'objectif est de développer des matériaux composites à partir de nanocellulose et de cellulose, qui peuvent être utilisés comme barrière pour la chaleur, l'air et l'humidité. Cela signifie que les produits tels que les plateaux à poisson, qui sont principalement fabriqués à partir de plastique, pourraient à l'avenir être constitués de matériaux composites isolant la température faits de cellulose et de nanocellulose, avec de bonnes caractéristiques de barrière contre l'air et l'humidité.

L'objectif est de développer un emballage capable de supporter de longs transports et pouvant ainsi être utilisé pour transporter du poisson. L'emballage est recouvert d'un film mince constitué de cellulose plastifiée et de nanocellulose, qui constitue une barrière contre l'oxygène. Le noyau de l'emballage est une mousse faite de cellulose plastifiée et de nanocellulose, ce qui donne des caractéristiques d'isolation pour maintenir une température basse dans l'emballage pendant le transport.

«À la Mid Sweden University, nous menons des recherches de base sur les matériaux composites à base de cellulose et de nanocellulose», explique Magnus Norgren, professeur en génie chimique, Mid Sweden University. "Nous attendons avec impatience cette coopération et espérons que nous puissions, avec nos partenaires, approfondir la recherche tout en développant de nouveaux produits susceptibles de remplacer le plastique fossile dans la société."

"Afin de réduire les grandes quantités de plastique qui se retrouvent dans les océans, il est important de remplacer le plastique dans toutes les applications où cela est possible", explique Malin Brodin, chercheur scientifique chez RISE PFI. "La cellulose est biodégradable dans la nature et constitue une bonne alternative pour les films plastiques et les mousses isolantes pour l'emballage."

«PlastiCel est un autre projet de nanocellulose où notre machine à papier expérimentale sera importante pour la production de matériaux intéressants avec la nanocellulose comme composant clé», explique Maria Edblad, coordinatrice du marché chez MoRe Research.

PlastiCel est un projet de recherche suédo-norvégien avec des chercheurs de RISE PFI à Trondheim, Mid Sweden University à Sundsvall et MoRe Research à Örnsköldsvik. Les partenaires industriels sont SCA, Domsjö Fabriker, Essge-Plast, Ranheim Paper et Board, Tommen Gram et BEWi. Le projet est soutenu financièrement par le fonds européen de développement régional Interreg.


Le groupe du projet PlastiCel, de gauche à droite : Ulrika Andreasson (SCA), Magnus Norgren (Miun), Maria Edblad (MoRe Research), Kristin Syverud (RISE PFI) et Bo Westerlind (Miun). Photo: Anna Svedberg

Source : MoRe Research

 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
le maitre papetier
fpinnovations banner
buckman banner
cristini banner
le maitre papetier