Accueil Gens de l'industrie Entrevues Ingénieur le jour, explorateur de grottes la fin de semaine : voici James Rule

Ingénieur le jour, explorateur de grottes la fin de semaine : voici James Rule

Envoyer Imprimer PDF

Une carrière d'ingénieur au sein de l'industrie des produits forestiers peut être très valorisante, mais elle comporte aussi de nombreux défis. C'est ce que les participants au programme pour les nouveaux diplômés en génie découvrent en travaillant pour Résolu.

Nous vous proposons des entrevues menées avec les nouveaux diplômés en poste dans nos établissements, du Québec au Tennessee.

James Rule, Coosa Pines (Alabama)

James Rule en était au cinquième mois du programme pour les nouveaux diplômés en génie de Résolu et terminait sa première affectation par rotation lorsqu'une occasion en or se présenta à lui.

Il était ingénieur de procédés à l'usine de pâtes de Coosa Pines, en Alabama, quand on lui demanda d'occuper temporairement les fonctions de coordonnateur en environnement jusqu'à ce qu'on engage un titulaire. Mais c'est James qui garda heureusement le poste, et il travaille aujourd'hui à plein temps en vue de trouver de nouveaux moyens d'améliorer l'efficacité de l'usine et de réduire son empreinte écologique.

Arpenteur-géomètre de formation, James a retourné aux études pour décrocher un diplôme d'ingénieur chimiste. Il s'est inscrit à notre programme pour les nouveaux diplômés, afin d'acquérir une expérience de première main de tous les aspects d'une usine de pâtes intégrée.

Malgré tous les rapports qu'il doit remplir en cette période occupée, James a pris le temps de nous parler de son apprentissage, de ses tâches à l'usine de pâtes et de... l'exploration de grottes, son loisir de prédilection.

À quels projets étiez-vous d'abord affecté à Coosa Pines?

Les deux premiers mois, je n'étais affecté à aucun secteur de l'usine en particulier. Je passais le plus clair de mon temps à faire l'apprentissage des divers procédés, à rencontrer les directeurs des services et à comprendre comment tout le monde faisait équipe pour produire de la pâte en flocons de haute qualité à prix concurrentiel. Comme première affectation du programme, j'étais ingénieur de procédés à l'usine et je m'occupais principalement d'améliorer l'efficacité de l'une des installations de blanchiment.

Comment êtes-vous devenu coordonnateur en environnement?

On m'a demandé d'assumer les fonctions de coordonnateur en environnement intérimaire. J'ai passé quelque huit heures avec le titulaire lors de sa dernière semaine pour me familiariser avec ses tâches principales. Couvrir un tel volume d'information en si peu de temps fut un défi colossal, mais grâce à l'aide du chef de l'ingénierie, j'y suis parvenu.

Que fait un coordonnateur en environnement et que préférez-vous dans votre travail? Mes tâches courantes consistent à surveiller les indicateurs de performance environnementale clés de l'usine, à collaborer avec les directeurs des divers secteurs et à m'assurer que nous respectons toutes les exigences de l'État et du gouvernement fédéral en matière d'établissement de rapports. L'un des aspects de mon travail que je préfère est de cerner les projets qui, une fois en place, pourront réduire l'empreinte de l'usine, tout en nous permettant de réaliser des économies.

En quoi votre impression de l'industrie des pâtes et papiers a-t-elle changé depuis que vous travaillez ici?

Dans ma jeunesse, j'étais passionné de plein air et je n'avais pas une très bonne – ni très juste – opinion de l'industrie lourde. C'est en étudiant en génie chimique que je j'ai découvert à quel point les industries comme celles des pâtes et papiers sont essentielles dans notre monde moderne, de même que l'importance de la gérance environnementale.

Dans les environs de l'usine de Coosa Pines, l'accent sur l'environnement est amplifié, parce qu'un grand nombre d'activités de loisir ont lieu sur la rivière Coosa. Pour les collectivités en aval, il est crucial que l'eau prélevée pour nos procédés soit rejetée dans la rivière dans le même état. Nous avons fait de grands progrès pour améliorer nos procédés dans une optique environnementale, et à titre d'employé de Résolu, j'ai une belle occasion d'apporter d'autres perfectionnements.

Votre travail a-t-il un lien avec vos loisirs?

Étant un passionné de l'exploration de grottes, j'ai eu la chance de déménager de la baie de Tampa à Birmingham, qui est située dans la région Tennessee-Alabama-Géorgie et offre une proportion de grottes par kilomètre carré parmi les plus élevées du monde.

Je suis membre d'un groupe qui se consacre à l'acquisition, à la conservation et la gestion de grottes. Je peux donc participer à la protection d'une ressource culturelle et biologique qui, sous plusieurs aspects, est encore mal comprise. J'ai récemment eu l'immense chance d'être l'un des premiers à visiter une grotte nouvellement acquise par le groupe qui avait été fermée pendant près de 20 ans. Après quelque deux heures à escalader et à ramper sur plus d'un kilomètre et demi, j'ai eu la surprise d'arriver dans un immense espace où trônait une cascade souterraine de plus de 30.48 mètres (100 pieds) de hauteur!

Ce sont des lieux tels que celui-là qui rendent la gérance environnementale si importante à mes yeux. Voilà pourquoi j'étais tellement emballé d'obtenir le poste de coordonnateur en environnement chez Résolu.

Questions rapides

Pour vous, qu'est-ce que le bonheur parfait? Trouver quelque chose qui vous passionne et être assez chanceux pour en faire son métier.

Quelle a été votre plus grande réalisation? Retourner aux études 10 ans après le secondaire et obtenir un diplôme avec mention en génie chimique.

Quels sont vos loisirs? J'adore la conservation et l'exploration de tous les lieux karstiques : grottes, sources, gouffres et autres structures géologiques.

Source : Le blogue Résolu

 

 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
fpinnovations banner
nalco banner
valmet banner
enerquin air banner
kemira banner
cristini banner