Le Maître Papetier

Mercredi 24 janvier 2018

twitteryoutube

Accueil Gens de l'industrie Entrevues Un finissant en génie chimique devient papetier : voici André-Oliver Piché

Un finissant en génie chimique devient papetier : voici André-Oliver Piché

Envoyer Imprimer PDF

Une carrière d'ingénieur au sein de l'industrie des produits forestiers peut être très valorisante, mais elle comporte aussi de nombreux défis. C'est du moins ce que les candidats du programme de nouveaux diplômés en génie découvrent en travaillant pour Résolu.

Nous vous proposons des entrevues menées avec nos nouveaux diplômés en poste dans nos établissements situés entre le Québec et le Tennessee.

André-Oliver Piché, Saint-Félicien (Québec)

André-Olivier s'est joint à Résolu après plusieurs années de recherche et de l'expérience pratique chez Rio Tinto Alcan à Shawinigan, au Québec. Il a rapidement commencé à travailler à des projets liés à la production, à la gestion et à l'optimisation. En un peu plus d'un an, il est devenu adjoint technique et il occupe maintenant un poste de superviseur d'équipe.

Quels sont les aspects de votre travail que vous préférez?

J'aime résoudre des problèmes et réunir des gens qui peuvent trouver des façons d'améliorer les choses. Par exemple, une de mes responsabilités consiste à surveiller et à réduire les pertes de fibre. Dans ce domaine, nous devons faire preuve d'énormément de créativité dans notre recherche de solutions parce que les pertes de fibre sont déjà bien gérées. Nous avons dû convaincre les gens que le fait de réduire ces pertes – même minimes – représentait une solution gagnante appréciable.

Nous y sommes parvenus en consultant nos collègues et en suscitant des discussions sur des améliorations à apporter à des choses comme l'influence de l'équipement sur les pertes de fibre. La plupart des idées d'amélioration sont venues de mes collègues et nous travaillons toujours en équipe pour trouver des solutions à toutes sortes de problèmes.

Quelle était votre impression de l'industrie des produits forestiers avant de vous joindre à l'entreprise?

L'Université du Québec à Trois-Rivières a un centre de recherche qui se consacre aux matériaux lignocellulosiques, un sujet sur lequel portaient bon nombre de nos travaux pendant nos études en génie chimique. Quand on apprend dans ce genre d'environnement, on comprend l'importance de l'industrie pour la région. J'ai saisi toutes les occasions de développer mes compétences et je ne connais aucun autre milieu de travail qui offre un éventail aussi large d'équipement et de procédés pour nous aider à nous améliorer sur le plan professionnel.

Que pensez-vous de la place du développement durable dans l'industrie des produits forestiers?

Je considère que Résolu fait du développement durable une partie intégrante de la foresterie. Par exemple, nous prenons la biomasse que nous produisons, nous la recueillons, puis elle est utilisée comme engrais par les agriculteurs de la région. Ce que nous faisons ici, et ce que nous faisons comme industrie, vise toujours à améliorer les choses et à trouver des façons d'augmenter notre efficacité.

Quel conseil donneriez-vous à une personne qui envisagerait de faire carrière au sein de l'industrie des produits forestiers?

Il faut faire preuve de souplesse et d'ouverture pour pouvoir s'améliorer et en apprendre le plus possible des papetiers d'expérience. Je crois que tout débutant doit développer ces deux qualités et les intégrer efficacement à son travail en milieu industriel.

Source : Le blogue Résolu

 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
nalco banner
enerquin air banner
buckman banner
fpinnovations banner
kemira banner
tecumseth banner
cristini banner
banniere BIOFOR International
banniere PaperWeek Canada
le maitre papetier