Accueil Nouvelles Analyse de marché L’impact à long terme de la Chine sur l’industrie papetière mondiale

L’impact à long terme de la Chine sur l’industrie papetière mondiale

Envoyer Imprimer PDF

L'industrie papetière a évolué et est passée à travers différentes tendances à long terme à travers l'histoire, tendances initiées par différentes régions dans le monde. Après la Deuxième Guerre Mondiale, l'Amérique du Nord s'est engagée dans une tendance de 30 ans pendant laquelle l'industrie des pâtes et papiers a augmenté sa capacité de production globale de façon exponentielle. Cette expansion, qui s'est étendue de la fin des années 1950 au début des années 1980, a fait naître la technologie de mise en pâte des résineux, a vu la création de machines à papier plus larges et plus rapides fabriquées par des super-fournisseurs comme Beloit, en plus d'inonder le marché de nouveaux produits, la plupart pour consommation domestique.

L'Europe a ensuite suivi de sa propre période de croissance et d'expansion de la capacité de production, créée par de grandes compagnies comme Voith, Valmet et Andritz et par une formidable contribution au développement de technologies. L'expansion de l'Europe était cependant fort différente de celle en Amérique du Nord, puisqu'elle reposait en bonne partie sur les exportations.

De nos jours, la Finlande et la Suède, qui comptent 2% de la population européenne, fabriquent 24% du papier du continent. Il n'est donc pas surprenant que ces pays exportent une bonne partie de leur production. L'industrie européenne des pâtes et papiers a ainsi crû en pensant aux exportations, ce qui explique que sa capacité de produire dépasse largement les besoins domestiques régionaux.

D'autres régions du globe – comme l'Asie du Sud-Est et le Brésil par exemple – ont suivi durant les années 1990 avec leur propre période de croissance soutenue, offrant à l'industrie de nouvelles pratiques forestières, la technologie de mise en pâte d'essences de bois franc à large échelle, de nouveaux géants papetiers tels APP, Fibria et Suzano, et une nouvelle conception de la production à bas coût. Les papetières de ces pays s'appuyaient aussi largement sur les exportations. La Fig. 1 démontre la façon dont les grandes tendances de l'histoire continuent de modeler l'industrie papetière globale d'aujourd'hui. Les actifs nord-américains et européens sont considérablement plus âgés que ceux en Asie et en Amérique Latine.


Fig. 1

C'est maintenant au tour de la Chine de se distinguer. Encore plus forte que toutes les autres expansions, la croissance de la Chine a affecté et affectera tous les participants de l'industrie de plusieurs façons différentes. De plus, la globalisation de l'économie mondiale amplifie l'impact de la production à grande échelle de la Chine. Voilà pourquoi il est important de comprendre quels effets se pointent à l'horizon. Comment se traduira l'influence de la Chine sur l'industrie mondiale du papier? Voici quelques idées.

L'industrie papetière chinoise ne sera jamais une menace sur les marchés mondiaux d'exportations

Les usines chinoises ne devraient pas menacer l'industrie mondiale et à bas coûts de production tout simplement parce que la Chine ne possède pas beaucoup de fibres vierges. Les papetières chinoises fabriquent leurs produits à partir de fibres récupérées. La Fig. 2 montre d'ailleurs que la majorité des fibres en Chine, et ce pour tous les grades, sont recyclées. Cette figure démontre aussi que la Chine importe la majeure partie de ses fibres vierges. Avec une telle dépendance envers la fibre vierge importée, il ne reste que peu d'espace aux producteurs chinois pour créer un avantage compétitif sur les papetières étrangères et leur permettre d'exporter.


Fig. 2

Fondamentalement, les principes de l'exportation ne supportent pas les papiers recyclés. Presque n'importe qui peut fabriquer du papier à base de fibres recyclées, tous les pays en ont la capacité et les machines à papier sont faciles à acheter et à installer. La marge bénéficiaire de la production de papier de fibres recyclées est si faible qu'il n'est pas attrayant d'en produire pour essuyer en plus les coûts d'exportation.

Des exceptions demeurent possibles. Par exemple, lorsqu'on démarre de la nouvelle capacité – et de nos jours les nouvelles machines à papier ont la capacité d'ajouter beaucoup à la production d'un pays – le propriétaire de la machine peut être forcé d'exporter en attendant que la demande domestique pour cette production soit assez élevée. Par contre, à mesure que se poursuit la tendance à la croissance, il sera intéressant de voir combien de tonnes la Chine exportera, en particulier lorsque le prix de la fibre recyclée importée est élevé.

Quand la taille compte

L'influence de la Chine vient de la quantité qu'elle achète et non de la quantité qu'elle produit. La production est largement consommée par les Chinois. Bien entendu, une portion de cette consommation domestique se situe au niveau des compagnies d'emballage dont les produits vont à l'exportation, mais les produits du papier eux-mêmes restent en Chine.

Les exportations de la Chine ne représentent que 4% de sa production. La Fig. 3 montre que la Chine consomme une part encore plus grande de sa production pour l'économie domestique comparativement à l'économie globale. Conséquemment, la Chine a besoin d'augmenter sa capacité de production papetière. Au fur et à mesure que cela survient, le pays deviendra un acheteur de capitaux et de biens de consommation encore plus important.


Fig. 3

L'impact sur les fournisseurs

Il y a quelques décennies, alors que les papetières occidentales se multipliaient, la communauté des fournisseurs a répondu à la demande par une croissance adaptée. Avec le temps, les fournisseurs d'Amérique du Nord et de l'Europe se sont consolidés pour constituer des géants offrant des services complets. Aujourd'hui, la Chine est composée d'usines affamées pour des capitaux, de la matière première et de l'équipement d'opération. Puisque les fournisseurs doivent rester près de leurs clients producteurs, il existe une prime à la localisation en Chine même. Bien que la technologie reste entre les mains des fournisseurs occidentaux, des facteurs culturels, économiques et politiques favorisent l'émergence de fournisseurs chinois.

Nous avons constaté la croissance des fabricants de machines à papier tissu chinois au cours des dernières années à la Fig. 4 : des 1,052 machines fournies à la Chine depuis 2010, 84% (844) ont été vendues par des fournisseurs domestiques. La plupart (839) des machines étaient relativement petites et lentes (1000 MPM ou moins) mais cette réalité change. Cette tendance représente un défi aussi clair qu'intéressant pour les fournisseurs occidentaux habitués de desservir des clients proches géographiquement. Comment se développera cette tendance et que doivent faire les fournisseurs occidentaux pour préserver leurs positions et continuer leur expansion?


Fig. 4

Le levier des achats

Un phénomène similaire existe dans les produits de papier finis, surtout les grades d'emballage. Supposons que la Chine ait besoin d'importer du carton doublure dans le but, par exemple, de compenser des pénuries de vieux cartons (OCC). La plupart des importations proviendraient des États-Unis, ou l'on fabrique du carton doublure kraft (kraftliner) bien au-delà des besoins domestiques. Cependant, juste 2% de la demande chinoise causerait une augmentation de 8% du taux d'opération (production) aux États-Unis – une hausse insoutenable sous des conditions dites normales.

De petites perturbations en Chine peuvent entraîner de lourdes conséquences dans d'autres pays, même les plus gros. C'est ce que nous voyons présentement avec les prix élevés de la pâte kraft non blanchie et même du carton en général. Il faut donc suivre attentivement ce qu'il arrive sur le marché papetier interne en Chine.

Dépendant de la fibre recyclée

La dépendance de la Chine aux fibres recyclées fait en sorte que le pays utilise une bonne part de vieux papiers recueillis dans le monde (Fig. 5). Ce fait connecte tous les consommateurs de fibres recyclées à la Chine. La fluctuation de la demande chinoise influence le prix mondial des matières recyclées comme l'OCC et les papiers mélangés (mixed papers), mais aussi les coûts et les résultats financiers de plusieurs producteurs ailleurs qu'en Chine. Nous avons constaté ceci avec les hausses marquées des prix pour l'OCC et la chute brutale des prix des vieux papiers mélangés lorsque la Chine a décidé de restreindre les importations pour cause de contamination de ces mêmes vieux papiers par la présence de d'autres matières. Les résultats financiers de producteurs de carton doublure (testliner) et de grades recyclés de papier tissu et de papier d'écriture et de communication sont dorénavant liés au comportement d'importateurs de vieux papiers en Chine. Ce fort levier d'achat rend la Chine particulièrement importante sur le marché de l'OCC.


Fig. 5

Beaucoup de capitaux

La croissance de l'industrie papetière chinoise au cours de la dernière décennie a produit des compagnies de grande taille, lesquelles ont investi des sommes d'argent significatives.

Combiné avec un système financier enclin à prêter de grosses sommes d'argent, il existe aujourd'hui des entités chinoises voraces aux capacités de production importantes. Cet appétit amène les compagnies à cibler de plus en plus les marchés à l'extérieur de la Chine, lesquels offre différents bénéfices, dont la diversification géographique, la technologie, des sources d'approvisionnement, moins de risques et la disponibilité des candidats.

La puissance d'achat de l'industrie papetière chinoise la rend capable d'affecter l'industrie mondiale par son habileté à acheter des compagnies étrangères et même à construire de nouvelles usines. Nous voyons déjà le début de cette tendance sur le terrain, avec l'acquisition de Nordic par Shanying, ainsi que la tentative de Sun Paper d'ériger une nouvelle papetière aux États-Unis.

Il est impératif de suivre cette tendance et de voir comment elle affectera le flot des échanges mondiaux, l'attitude corporative envers la performance financière, la capacité décisionnelle et, ainsi, le comportement du marché, les relations entre fournisseurs et d'autres moteurs affectant la performance des membres de l'industrie des pâtes et papiers. Nous, chez Fisher, sommes là pour aider l'industrie des pâtes et papiers à naviguer à travers ces changements mondiaux.


À propos de Fisher International, Inc.
En vertu de sa profonde expertise de l'industrie des pâtes et papiers, Fisher International offre des services d'analyse, d'intelligence, de référencement et de modélisation suivant de multiples scénarios. Les compagnies armées de ces connaissances seront à même de mieux comprendre leurs forces et d'identifier leurs faiblesses. Fisher aide les entreprises à conjurer les défis et à mieux se positionner pour une croissance à long terme. Pour de plus amples renseignements, visitez le www.fisheri.com


Source : Fisher International

 

 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
le maitre papetier
le maitre papetier
Vision Biomase Québec
fpinnovations banner
buckman banner
cristini banner
le maitre papetier