Accueil Nouvelles De l'industrie Deux nouvelles recrues de Résolu reviennent chez eux à Atikokan

Deux nouvelles recrues de Résolu reviennent chez eux à Atikokan

Envoyer Imprimer PDF

Tyler Herbert et Guy Legarrie ont quitté Atikokan pour diverses raisons et à des moments différents. Aujourd'hui, ils y reviennent avec le même objectif : poursuivre leur carrière en foresterie dans notre nouvelle scierie de Sapawe, à 30 kilomètres de la ville. Il y a plusieurs années, la municipalité d'Atikokan a été durement touchée par la fermeture de deux exploitations forestières, mais le pendule a basculé dans l'autre direction, de sorte que la collectivité peut maintenant souhaiter la bienvenue à Tyler et Guy, de même qu'à leur famille.

Son expérience auprès du MRN et du secteur minier sera mise à profit au poste de planificateur de la maintenance

Tyler a grandi ici et il a amorcé sa carrière auprès du ministère des Richesses naturelles avant de relever de nouveaux défis dans l'industrie minière. Les compétences et l'expérience qu'il a acquises ces dernières années se révéleront un atout certain lorsqu'il assumera les fonctions de planificateur de la maintenance.

Tyler a acheté une maison à Atikokan et sa famille s'y est installée juste avant Noël.« Je suis heureux d'être de retour chez moi, a-t-il commenté. Je suis attaché à Atikokan et je suis content de me rapprocher de ma famille et de mes amis. »

Quand Tyler a quitté Atikokan, il était toujours célibataire, mais il vivra dans sa nouvelle maison avec sa femme et leurs deux enfants. « Ma famille est ma priorité, dit-il. Et le fait de pouvoir élever mes enfants dans une petite collectivité sécuritaire qui offre une panoplie d'activités de loisirs ici même dans la ville et dans les alentours m'a aidé à prendre la décision de revenir chez moi. »

Ses enfants ne seront pas les seuls à profiter de la diversité des activités récréatives dans cette ville, reconnue comme la capitale canadienne du canotage, et des rumeurs courent à l'effet que Tyler aurait l'intention de lancer un défi à ses nouveaux collègues et de leur en donner pour leur argent dans la compétition « Bass Tourney » de cette année.

On n'est nulle part si bien que chez soi

« C'est correct, commente Guy, le nouveau surintendant de la scierie de Sapawe. Si Tyler veut que je lui montre certains trucs, je suis prêt à l'aider... sur les lacs comme dans l'usine. »
Guy a commencé sa carrière en foresterie dans une des usines qui se trouvaient ici et il y a travaillé pendant 16 ans avant de quitter en 1997 pour relever de nouveaux défis auprès d'autres scieries situées dans le nord-ouest de l'Ontario.

« On n'est nulle part si bien que chez soi, a-t-il affirmé, et le fait de pouvoir combiner cet avantage à la possibilité de faire partie d'une équipe chargée de construire et d'exploiter la scierie la plus récente au Canada est comme avoir le meilleur des deux mondes. »

La construction de la scierie de Sapawe doit prendre fin au printemps de 2015 et l'usine devrait démarrer d'ici l'été prochain. Pendant que les travaux se poursuivent sur le chantier, les employés qui ont été engagés pour occuper des postes de supervision reçoivent de la formation à notre scierie de Thunder Bay afin d'apprendre à utiliser ces systèmes modernes. Quand elle commencera à produire, l'usine comptera 90 employés, dont 20 gens de métier, 20 superviseurs et 50 manœuvres et opérateurs.

L'équipe de Résolu grandit et il est agréable de voir Tyler, Guy et d'autres revenir à Atikokan grâce à l'investissement de 65 millions de dollars dans la scierie de Sapawe, qui crée non seulement des emplois directs, mais aussi des emplois indirects dans les domaines de la récolte forestière et du transport, tout en favorisant l'activité économique. Ensemble, nous bâtissons une scierie et une collectivité.

Source : Le Blogue Résolu

 

 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
banniere PaperWeek Canada
buckman banner
fpinnovations banner
kemira banner
tecumseth banner
cristini banner
banniere BIOFOR International
le maitre papetier