Accueil Nouvelles De l'industrie Un nouveau programme pour la construction en bois massif pourrait faire de l’industrie forestière canadienne une source de croissance propre dans l’économie sobre en carbone

Un nouveau programme pour la construction en bois massif pourrait faire de l’industrie forestière canadienne une source de croissance propre dans l’économie sobre en carbone

Envoyer Imprimer PDF

Encourager l'utilisation à long terme du bois dans notre industrie de la construction nous aidera à atteindre nos objectifs de lutte contre les changements climatiques tout en stimulant la demande de produits du bois canadien et en créant de bons emplois dans la classe moyenne pour nos citoyens.

Le ministre des Ressources naturelles du Canada, l'honorable Jim Carr, a annoncé aujourd'hui le lancement d'un nouveau programme pour la construction en bois massif, Construction verte en bois (CVBois), dans le but d'encourager l'utilisation à long terme du bois dans des projets de construction pour lesquels le bois n'est pas le choix spontané, par exemple les bâtiments de grande hauteur. Ce programme s'inscrit dans la volonté du gouvernement de faire du Canada un chef de file de l'économie mondiale sobre en carbone.

Le lancement de CVbois fait suite à l'annonce, dans le budget fédéral de 2017, de crédits de 39,8 millions de dollars qui seront engagés sur quatre ans à compter d'avril 2018 pour la réalisation du programme.

Les matériaux de bois utilisent moins d'énergie et rejettent moins de gaz à effet de serre et de polluants durant leur cycle de vie que les matériaux classiques, énergivores. Leur utilisation dans des bâtiments contribuera à réduire l'empreinte carbone globale de la plupart de ceux-ci, en appui aux objectifs que veut atteindre le Canada en 2030 dans le dossier des changements climatiques et aux engagements à long terme qu'il a pris en vertu de l'accord de Paris.

Les nouveaux crédits permettront à CVbois de consolider les succès passés de l'Initiative de démonstration des bâtiments en bois de grande hauteur, qui a permis la construction de l'immeuble hybride en bois le plus haut du monde, à 18 étages, la résidence Brock Commons de l'Université de la Colombie-Britannique. Ils faciliteront aussi une réforme du Code national du bâtiment du Canada de 2020 et de 2025 devant hausser jusqu'à douze étages, voire davantage, la hauteur maximale autorisée des immeubles en bois, qui est actuellement fixée à six étages. Enfin, le financement permettra d'élaborer des outils de conception et d'établissement des coûts qui seront utiles aux concepteurs et aux constructeurs.

L'appel à manifestations d'intérêt pour CVbois, axé sur les projets de construction d'immeubles en bois de dix étages ou plus, a été lancé officiellement. Les propositions seront acceptées jusqu'au 6 décembre 2017.

Citations

« En investissant dans ce programme innovateur, nous pouvons aider à réduire les émissions de gaz à effet de serre tout en créant de l'emploi pour nos citoyens et des débouchés pour nos entreprises. Le programme contribuera en outre à faire du Canada un chef de file mondial de l'économie sobre en carbone. »
Jim Carr
Ministre des Ressources naturelles du Canada

Liens connexes

Appel à manifestations d'intérêt
Les avantages des bâtiments en bois
Nordic Structures
Résidence étudiante Brock Commons (en anglais seulement)

Source : Ressources naturelles Canada

 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
nalco banner
enerquin air banner
buckman banner
fpinnovations banner
kemira banner
tecumseth banner
cristini banner
banniere BIOFOR International
banniere PaperWeek Canada
le maitre papetier