L’impression 3D, une nouvelle dimension pour valoriser les résidus forestiers

Sarra Helaoui, doctorante à l'UQAT, travaille ici avec une imprimante 3D. Photo : Gracieuseté

De l’industrie
Outils
Typographie

L’implantation d’un laboratoire intersectoriel en impression 3D offre une nouvelle dimension aux travaux sur la valorisation des résidus du bois à l’UQAT.

Le Laboratoire de biomatériaux de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) a vu le jour en 2008 tout près de l’usine de panneaux West Fraser, à La Sarre. Il permet aux chercheurs et aux étudiants de concevoir de nouveaux matériaux qui incorporent des fibres naturelles, surtout des résidus du bois, à des plastiques comme les polymères.

Lire la suite de l'article

Source : Radio-Canada

 

Note: Le Maître papetier n'est pas responsable de l'exactitude ou de la disponibilité du contenu sur les sites Web externes.