Atholville (Nouveau-Brunswick), 8 octobre 2020—Les Canadiens vivent dans des collectivités plus propres et plus saines lorsque les municipalités élaborent des solutions novatrices pour réduire la pollution, améliorer l’efficacité énergétique et trouver de nouvelles utilisations pour les infrastructures publiques.

Le 22 septembre 2020 - Whitehorse (Yukon) - Comme le Nord canadien continue de subir les impacts des changements climatiques, de nombreuses communautés autochtones considèrent que, pour bâtir un avenir résilient, il faut pouvoir compter sur des sources fiables d’énergie propre.

Le 21 septembre 2020 - Thunder Bay (Ontario) - Le secteur forestier du Canada joue un rôle central dans la lutte contre les changements climatiques, l’innovation et l’ouverture de débouchés économiques dans les localités rurales et les communautés autochtones.

Le 8 septembre 2020 - Saguenay (Québec) - Le gouvernement du Canada est déterminé à favoriser l’innovation et l’édification d’un avenir fondé sur l’énergie propre pour consolider l’économie, créer de bons emplois et soutenir le secteur des ressources naturelles.

La cimenterie McInnis, située à Port-Daniel–Gascons en Gaspésie, est l’un des plus gros émetteurs de gaz à effet de serre (GES) du Québec. Cette pollution est due à l’utilisation d’un résidu de raffinage, le coke de pétrole, comme combustible pour faire fonctionner l’usine.

La biomasse correspond à 60 % de la consommation d’EnR en Europe, soit plus que les énergies solaire et éolienne combinées, selon Eurostat. Pourtant, cette énergie est remise en question.

La construction de l’usine (FICA-HPCI) de Pomacle-Bazancourt, aux portes de Reims, n’est pas encore achevée que son concepteur, l’Européenne de Biomasse annonce déjà son intention d’en créer une deuxième, répondant au même concept, dans le Haut-Rhin, dans la zone EcoRhéna/Fessenheim, annonce un communiqué de l’entreprise.

Les associés de L’EARL du Manoir à Plougoulm ont opté pour une chaudière à biomasse alimentant des aérothermes pour chauffer le poulailler neuf de 2 100 m2, l’objectif est de s’affranchir du gaz tout en améliorant les taux de pododermatites des poulets.

Au Québec, toute la société est déterminée à faire sa part dans la lutte aux changements climatiques, et l’industrie forestière est pleinement engagée à contribuer à l’atteinte des cibles de réduction des GES qu’a fixé le gouvernement du Québec à l’horizon 2050.

Plus d'articles...

Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont indispensables au fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l'expérience utilisateur (cookies de suivi). Vous pouvez décider vous-même si vous souhaitez autoriser ou non les cookies. Veuillez noter que si vous les refusez, vous ne pourrez peut-être pas utiliser toutes les fonctionnalités du site.