La Tuque, le 30 novembre 2020 – Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de la Côte-Nord, M. Jonatan Julien, est fier d’annoncer que le Gouvernement du Québec accorde, dans le cadre du programme Technoclimat – volet pour la production de bioénergies, une aide financière de 5 943 000 $ à Bioénergie La Tuque pour démontrer le potentiel précommercial de produire des biocarburants à partir de biomasse forestière résiduelle.

Le Grand Chef de la Nation Atikamekw, Constant Awashish s’est adressé aux ministres de l’Énergie et des ressources naturelles, Jonathan Julien, au ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet et au ministre responsable des Affaires autochtones, Ian Lefrenière pour affirmer son intérêt face aux projet de Bioénergie La Tuque (BELT).

La Tuque — Bioénergie La Tuque (BELT) pourra compter sur une aide financière du gouvernement du Québec de 5 943 000 $, dans le cadre du programme Technoclimat, afin de démontrer le potentiel précommercial de produire des biocarburants à partir de biomasse forestière résiduelle.

Résolu a remporté le prix « Meilleur projet de l’année » en environnement et énergie (E+E) pour son installation de bioraffinage de pâte thermomécanique de Thunder Bay (Ontario), qui développe de nouveaux moyens de production et de commercialisation de bioproduits innovants, dérivés du bois.

Son usine n'est pas encore construite, mais une nouvelle entreprise nommée H2V Énergies accepte déjà depuis mardi des commandes à faible prix pour de l'hydrogène « vert » qu'il entend produire à compter de 2022, principalement à partir de biomasse.

ÉCONOMIE. Le directeur général de Bioénergie La Tuque (BELT) Patrice Mangin affirme que le directeur de l'usine WestRock de La Tuque, Pierre Pacarar, a «une totale incompréhension» du projet de bioraffinerie forestière.

Optimiste, le maire Pierre-David Tremblay s'attend à des mouvements positifs dans les 6 à 8 prochains mois dans le dossier de la future usine de bioraffinerie forestière, qu'on veut implanter en Haute-Maurice.

Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont indispensables au fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l'expérience utilisateur (cookies de suivi). Vous pouvez décider vous-même si vous souhaitez autoriser ou non les cookies. Veuillez noter que si vous les refusez, vous ne pourrez peut-être pas utiliser toutes les fonctionnalités du site.