Le secteur forestier canadien soutient l'effort national visant à lutter contre les risques de feux de forêt et à améliorer la résilience des forêts

De l’industrie
Outils
Typographie

Hier, le Conseil canadien des ministres des forêts (CCMF) a lancé le Dialogue canadien sur les feux de forêt et la résilience forestière pour appuyer l'élaboration d'une stratégie pancanadienne de prévention et d'atténuation des feux de forêt.

L'Association des produits forestiers du Canada (APFC) appuie le lancement officiel de la discussion nationale par le gouvernement et a été heureuse d'y participer à titre de panéliste. L'APFC s'est engagée à être une voix active et engagée dans la recherche de solutions pour faire face au risque croissant de feux de forêt au Canada.

L'engagement du Canada envers l’aménagement durable des forêts est ancré dans le soutien de la santé des forêts et dans le maintien des forêts en tant que forêts pour toujours. Cela place le secteur forestier canadien dans une position unique pour être un partenaire clé dans une approche pansociétale en fournissant des solutions concrète à l'échelle du paysage - des solutions qui renforceront les possibilités économiques pour les communautés forestières et aideront à prévenir et à atténuer les impacts des incendies catastrophiques.

Récemment, le département de l’agriculture des États-Unis (USDA) a publié sa stratégie de lutte contre les incendies de forêt, soulignant l'urgence de la situation au sud de la frontière. La stratégie de l'USDA, qui souligne la nécessité d'un changement de paradigme dans la façon dont nous gérons les incendies face au changement climatique, et qui encourage les interventions telles que le brûlage dirigé et les éclaircies, a alloué 50 milliards de dollars sur 10 ans pour promouvoir la résilience des forêts et la sécurité des communautés.

"Dans son Rapport sur les enjeux nationaux, publié en juin dernier, Ressources naturelles Canada a reconnu le rôle important que jouent le secteur forestier canadien et ses travailleurs dans l'atténuation des risques d'incendie au pays ", a souligné Kate Lindsay, vice-présidente principale de l'APFC. " Les professionnels forestiers travaillent de plus en plus avec les collectivités, les peuples Autochtones, le milieu universitaire, les gouvernements et des partenaires clés pour atténuer les risques d'incendie. Nous sommes encouragés par le lancement du dialogue national et par le travail en cours sur une stratégie nationale d'adaptation ", a-t-elle ajouté.

Faits sur les feux de forêt au Canada
  • Seulement 3 % de tous les feux de forêt qui se déclarent chaque année au Canada atteignent une superficie de plus de 200 hectares.
  • La saison des feux de forêt s'étend généralement d'avril à septembre. Le Canada connaît environ 7 300 incendies de forêt chaque année, brûlant en moyenne 2,5 millions d'hectares.
  • En 2018, la superficie brûlée dans les forêts aménagées du Canada était de 1,4 million d'hectares (ha), soit une superficie similaire à celle de 2017.
  • Au cours de la dernière décennie, les coûts d'extinction des incendies au Canada ont varié entre 800 millions et 1,5 milliard de dollars par an - Feux de forêt (rncan.gc.ca)

L'APFC offre une voix, au Canada et à l’étranger, aux producteurs canadiens de bois, de pâte, de papier et de bioproduits dérivés du bois pour les questions touchant le gouvernement, le commerce et l’environnement. Le secteur canadien des produits forestiers, dont les revenus annuels dépassent 75 milliards de dollars, est l'un des plus importants employeurs du pays. Il est présent dans plus de 600 localités et fournit 225 000 emplois directs et plus de 600 000 emplois indirects d’un océan à l’autre.


Source: APFC