Paper Excellence convoqué en commission parlementaire

De l’industrie
Typographie
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Un comité fédéral du ministère des Ressources naturelles tentera de faire la lumière sur la structure financière de la compagnie Paper Excellence et sur ses ramifications outre-mer.

La motion passée vendredi dernier à Ottawa devant le comité demande expressément au propriétaire de Paper Excellence, Jackson Wijaya de venir témoigner devant la commission. « La motion parlementaire pour amener le géant forestier Paper Excellence devant le comité pour venir témoigner de leur structure corporative a été approuvée, » a tweeté vendredi dernier Charlie Angus, critique aux Ressources naturelles pour le Nouveau Parti Démocratique (NPD). Nous allons questionner Jackson Wijaya sur ses liens avec Asia Pulp and Paper et sur le financement de l’entreprise par le gouvernement chinois. Nous devons obtenir des réponses le plus tôt possible. »

Le tout fait écho à des révélations journalistiques émanant du Consortium international des journalistes d’enquêtes, incluant notamment des organes de presse comme Glacier Media, CBC News, le Halifax Examiner, Le Monde et Radio France. Cette enquête a mis au jour des liens troublants entre Paper Excellence et Asia Pulp and Paper, le conglomérat forestier asiatique qui serait responsable d’activités de déforestation et d’abus des droits humains envers certaines communautés.

Le critique conservateur en matière de Ressources naturelles, Shannon Stubbs, désire en outre savoir d’où proviennent les 2 milliards$ US utilisés pour compléter l’acquisition de Produits forestiers Résolu. Cette récente transaction a permis à Paper Excellence de prendre le contrôle de 20 millions d’hectares additionnels de forêt, soit une superficie quatre fois supérieures à la Nouvelle-Écosse.

Dans un communiqué, Paper Excellence dit vouloir participer à la commission parlementaire et prouver sa volonté à créer des emplois au pays tout en maintenant une relation de coopération avec les autorités canadiennes, dans un cadre de respect des règlements environnementaux en vigueur.

Avec ses quartiers généraux établis à Richmond, BC, Paper Excellence contrôle plusieurs dizaines d’usines au Canada mais aussi aux États-Unis, au Brésil et en France. Plus tôt cette année, les gouvernements provinciaux et fédéral ont alloué une enveloppe de 18,8 millions$ visant la modernisation de son usine à Crofton, BC.


Jaclin Ouellet, Journaliste, Le Maître papetier