Une approche 4.0 « à la miette »? Vraiment?

Optimisation
Outils
Typographie

L’internet des objets, la réalité augmentée, la réalité virtuelle, les jumeaux numériques, l’intelligence artificielle…toutes ces technologies ne cessent d’attirer notre attention. 4.0 fois plutôt qu’une. Le danger, c’est de s’éparpiller dans cette multitude de solutions.

En réglant les problèmes à la pièce, les uns après les autres, sans lier la solution à une stratégie globale, on utilise une approche « à la miette ». Dans les prochaines lignes, nous verront les raisons qui nous font choisir cette approche et discuteront de l’ultime façon de les éviter.

Pourquoi choisir une approche « à la miette »?

 « Après tout, ça ne prend que 1 000 $ de matériel : on a déjà les serveurs pour installer ce nouveau logiciel et en plus, ça ne demande que de la configuration… « no code », qu’ils disent! »

Les solutions « à la miette » sont souvent privilégiées et elles règlent le problème… pour un certain temps. Il y a plusieurs raisons pour lesquels une entreprise choisit ces solutions : 

  1. On tente souvent de soigner un symptôme plutôt que de s’adresser à la cause réelle du problème. Ce n’est pas pour mal faire. On veut une solution rapidement pour soulager notre problème. Malheureusement, en s’attardant au symptôme, on ne regarde qu’une partie du processus et pas le processus dans son ensemble.
  2. C’est difficile (et ça peut faire peur) de se projeter dans le futur et d’imaginer l’évolution de notre travail. C’est un des raisons pour lesquels la première solution trouvée qui n’implique pas trop de changement est souvent retenue.
  3. On pense souvent – à tort – qu’établir une vision à long terme coûte cher. Bien au contraire, prendre le temps d’y penser avant de mettre en place une solution peut faire économiser bien de coûts : matériel inadéquat, solution inadaptée, solution non maintenable à long terme, etc.

Une vision globale pour éviter les miettes

Pour éviter les solutions à la miette, il est primordial pour les chefs d’entreprise d’établir une vision claire de leur approche numérique. Par vision, on ne parle pas d’un plan qui dicte la technologie à utiliser et dans quel but. La vision doit être tangible, diffusée et en quelque sorte faire rêver les employés. Elle doit être axée sur l’amélioration globale plutôt que sur les améliorations ponctuelles. Pour que les solutions d’améliorations soient pérennes, il faudra bien entendu prendre le temps de revoir les processus et d’adresser le changement adéquatement.

La vision offre plusieurs bénéfices :

  • Elle sert de courroie de transmission du changement.
  • Elle agit en tant que filtre pour éliminer ou revoir les idées qui n’amènent pas la valeur escomptée.
  • Elle permet aux intervenants de réfléchir à comment ils peuvent participer à cette transformation.
  • Elle sert à établir des prérequis qui pourront être mis en place au meilleur moment. Par exemple, il ne sert peut-être à rien de déployer un réseau sans-fil de grande envergure pour récupérer une seule donnée. Cependant, si c’est aligné avec la vision, il peut être indiqué de procéder à un essai ou un déploiement sous forme de preuve de concept.
  • Elle permet d’identifier les bons partenaires avec qui travailler à l’élaboration des solutions. Nul n’est spécialiste dans tous les domaines. En transformation numérique il est primordial de s’entourer de partenaires de confiance qui nous permettront d’atteindre les objectifs visés.
  • Elle appuie une approche itérative basée sur l’amélioration continue qui aura l’orientation escomptée. Ces approches sont reconnues pour être moins coûteuses et générer de la valeur à court terme.

Bien sûr, établir votre vision demande une grande implication, mais les bénéfices parlent d’eux-mêmes. La mise en place d’une vision 4.0 pour la transformation numérique est la solution pour éviter le piège d’une approche « à la miette ».

Vous souhaitez en savoir plus sur cette vision 4.0? Contactez notre équipe.


bba 8avril21 2A propos de l'auteur

Jean-François Beaulieu est Conseiller en transformation numérique chez BBA.


Source : BBA