Cinq raisons d’améliorer l’efficacité de la trituration sous machine

Optimisation
Outils
Typographie

Valmet – Les problèmes de procédé et arrêts de production non planifiés sont les ennemis jurés des producteurs de papier, carton et papier tissu.

valmet 19janv22 2Or les triturateurs sous machine qui accueillent les casses de papier et alimentent les pulpeurs peuvent occasionner de tels arrêts, si laissé sans surveillance.

Voici cinq situations qui peuvent survenir, imputable à un mauvais fonctionnement du triturateur sous machine :

  1. Trop de casse de feuille : plusieurs raisons expliquent le mauvais fonctionnement d’un triturateur, dont une mauvaise circulation, des restrictions hydrauliques et un temps de rétention insuffisant. A ce moment, un audit s’impose. Peut-être que l’ouverture de la grille d’extraction est insuffisante.
  2. Vous composez avec d’autres formes de casse, comme des découpures de bobineuses. Ces dernières sont plus difficiles à triturer et peuvent user le rotor. Une mise à jour de ce côté peut s’imposer.
  3. Défibrage déficient de la feuille : une usure excessive peut affecter l’efficacité de la trituration et occasionner des problèmes de défibrage.
  4. Le taux de production sur la machine à papier a augmenté. Lorsque le taux de production augmente, le temps de rétention est plus court. Valmet recommande alors d’évaluer la capacité de la pompe à décharge et le débit d’eau de dilution.
  5. Vous avez changé de grade sur la machine à papier : un tel changement requiert une augmentation de l’énergie spécifique, donc une hausse de pouvoir. Dans ce contexte, il peut être nécessaire d’augmenter la vitesse du triturateur ou de moderniser pour des pâles plus mordantes. Votre spécialiste Valmet bénéficie de tous les outils pour comprendre les changements de procédé, les impacts sur la consommation d’énergie et sur les objectifs de durabilité de l’usine.

Pour plus de détails : www.valmet.com


Jaclin Ouellet, Journaliste, Le Maître papetier