A quel couple doit-on assembler les joints de pression rotatifs?

Optimisation
Outils
Typographie

Mon nom est Rick Lull et je suis Ingénieur senior aux Applications chez Kadant Johnson, au service de l’entreprise depuis 20 ans. J’ai l’habitude de répondre aux questions techniques comme celle-ci : A quel couple doit-on monter les joints de pression rotatifs? La réponse est assez simple mais il nous faut au préalable un peu de contexte.

Les joints de pression rotatifs, ces joints qui augmente la force de scellement avec une pression accrue, sont attachés d’habitude aux journaux d’un équipement rotatif utilisant une connexion rapide de type Q. Cela permet d’enlever facilement le joint rotatif du journal et de faire l’entretien de routine du joint proprement dit. Lorsqu’un client demande « combien de couple faut-il pour monter les joints de pression rotatifs », il veut précisément savoir la spécification de couple requis pour serrer les noix de bride qui attachent la bride en Q à la bride du journal.

La première partie de ma réponse est qu’il n’y a pas de spécification de couple typique puisque les configurations de noix de bride varient beaucoup, ce qui impacte directement les spécifications de couple. Rappelons aussi que les brides en Q peuvent être fabriquées en fer moulé ou en acier. Ces différents matériaux influent sur la capacité de la bride à « plier », donc sur le couple exigé.

La seconde partie de ma réponse à la question « Combien de couple faut-il pour monter des joints de pression rotatifs » est de mesurer la séparation entre la bride en Q et la bride du journal. Les noix de la bride devraient être serrées de manière à laisser un espace variant entre 3 et 5mm (1/8 à 3/16 de pouce) entre les brides. La séparation doit être uniforme sur toute la circonférence des brides pour assurer un joint rotatif à l’alignement parfait.

Pour plus d'information : www.kadant.com


Jaclin Ouellet, Journaliste, Le Maître papetier