Guerre et profits

Les producteurs de bois du Québec pourraient tirer indirectement profit des sanctions contre la Russie. Photo Martin Chamberland, Archives La Presse

De l’industrie
Outils
Typographie

La guerre plonge des populations dans le malheur et l’économie mondiale dans le chaos. Paradoxalement, la guerre profite aussi directement et indirectement à beaucoup d’entreprises, et pas seulement celles du secteur de l’armement. Des exemples au Canada et au Québec.

Pressions sur le prix du bois d’œuvre

Lire la suite de l'article

Source : La Presse Affaires

 

Note: Le Maître papetier n'est pas responsable de l'exactitude ou de la disponibilité du contenu sur les sites Web externes.