Le marché du papier récupéré s’approche du point de rupture

Source : Circular

Internationales
Typographie

Le marché européen du papier récupéré (RCP) doit composer avec un recul de prix de l’ordre de 25%, ce qui crée une « nouvelle réalité » pour l’industrie papetière, indique un expert en RCP chez Geminor.

Selon lui, les plus importants producteurs d’emballages à travers l’Europe rapportent un recul de leur demande pour le papier récupéré imputable aux pressions plus fortes sur les emballages de biens. Et ces pressions ne cessent de s’accentuer.

En août, chaque usine d’emballages en Allemagne a jusqu’ici enregistré une réduction de 20 000 à 50 000 tonnes, soit près de 15% de moins que la normale. De plus, plusieurs papetières ont décidé de profiter de cette période pour réaliser des arrêts de production périodiques et des inspections de routine, selon Geminor. Le coût de production du papier, qui dépend en bonne partie des prix du gaz et de l’électricité, a atteint un niveau tel que les profits s’évaporent en fumée.

L’économie européenne fait face à une situation extraordinaire (une tempête parfaite) combinant inflation, guerre en Ukraine et problèmes de logistique de transport. Geminor souligne que cela affecte l’industrie papetière et deux facteurs créent ces défis soudains : le recul dramatique des indices à la consommation et les prix de l’énergie qui ont triplé. Geminor ajoute qu’un fort pourcentage du papier récupéré est réutilisé par l’industrie de l’emballage, ce qui le rend sensible aux fluctuations économiques. La chute de production constatée dans l’automobile et l’aérospatiale a entraîné une réduction de la production d’emballages d’au moins 17%.

« Les hausses et baisses de prix du papier récupéré ne sont pas le problème, mais les joueurs du marché sur toute la chaîne de valeur doivent s’adapter à cette nouvelle réalité, » de commenter Yasser Ismail, Directeur de Comptes senior et Développement chez Geminor. « Il s’agit certainement d’un point de rupture pour cette industrie. Force est d’admettre que les fluctuations sur les marchés du RCP vont se multiplier, faisant varier à la fois les volumes, les capacités de production, la demande et les prix. Le recyclage du papier constitue une part importante d’une Europe durable, mais pour développer une vraie économie circulaire, il faut un marché plus stable et plus prévisible, » conclut M. Ismail.


Jaclin Ouellet, Journaliste, Le Maître papetier