Agrumes, cuir, céréales : la deuxième vie du papier

Avancées dans l’industrie papetière
Typographie

Composés de résidus de fruits, de cuir ou bien encore de blé, les papiers du fabricant vénitien Favini offrent une variété infinie de touchers qui font les beaux jours des fins lettrés comme des entreprises du luxe.

Imaginez que les peaux des oranges que vous pressez en préparant votre petit-déjeuner deviennent des feuilles sur lesquelles inscrire les pensées qui vous assaillent au début de la journée.

Lire la suite de l'article

Source : Les Echos

 

Note: Le Maître papetier n'est pas responsable de l'exactitude ou de la disponibilité du contenu sur les sites Web externes.