Papiers de spécialité: la consommation des Amériques atteindra 6,13 millions de tonnes en 2025

Analyse de marché
Outils
Typographie

Une nouvelle étude consacrée aux papiers de spécialité démontre que la consommation de papiers de spécialité en Amérique du Nord et du Sud s’est établie à 5,88 millions de tonnes en 2019.

La demande du marché reculera en 2020 à 5,71 millions de tonnes en vertu de la crise du coronavirus, mais elle reviendra à une croissance positive (1,4% CAGR) pour atteindre 6,13 millions de tonnes en 2025, selon la brochure The Future of Specialty Papers in North and South America to 2025.

Les facteurs clés responsables de ce changement sur le marché nord et sud-américains des papiers de spécialité reflètent la tendance de la population à adopter des options à moindre coût, plus efficaces et en harmonie avec l’environnement. Avec le déclin de certains marchés et la fermeture de machines à grades de commodité, les papetiers transfèrent la production vers des grades de spécialité à fort volume, comme le carton doublure et les emballages flexibles. Les producteurs misent sur des technologies innovantes pour offrir à leurs clients des produits plus léger, plus forts avec un meilleur fini extérieur.

Le souci de l’environnement et les modèles d’économie circulaire ont aussi dirigé la demande vers des produits plus durables. Le matériau idéal n’est pas seulement bio, mais aussi réutilisable, recyclable et compostable – et le papier décroche des résultats enviables dans toutes ces catégories. Ainsi la production se déplace de plus en plus d’emballages multicouches faits de papier, de plastique et d’aluminium, à un emballage entièrement de papier avec du couchage barrière à base d’eau.

Le sondage détaillé de Smithers couvre des périodes historiques, actuelles et futures pour la demande (2015-2025) pour 37 grades de papier différents dans chaque région ainsi que pour six grands marchés nationaux (États-Unis, Canada, Mexique, Brésil, Argentine et Chili).

Les conclusions de l’enquête Smithers révèlent que :

  • Les grades qui augmenteront le plus sont ceux liés aux ventes au détail et à l’alimentation : les grades laminés sont en croissance et l’emballage multicouche vole des parts de marchés aux produits du verre et du métal, tout comme le font d’ailleurs les papiers cirés, à l’épreuve des graisses et les papiers parchemin.
  • Les emballages C1S bénéficient de belles prévisions de croissance alors que les détaillants dans le secteur alimentaire font appel à des produits permettant d’imprimer des graphiques haute performance.
  • Les étiquettes C1S et les grades doublure sont aussi en croissance, puisque les étiquettes servent d’abord d’affichage pour les prix, mais aussi l’information de produit généré localement en magasin ou en entrepôt pour les produits expédiés en ligne.
  • Le papier thermique donne des signes de croissance pour l’impression de reçus en magasin et pour le papier facture nécessaire au procédé de paiement par carte.
  • Par contre, d’autres grades issus de technologies en voie de disparition enregistrent des reculs importants, comme le papier photo, le papier à billet (ticket) et le papier à timbre-poste.
  • Avec la baisse constante du nombre de fumeurs, le papier cigarette est aussi en déclin.

La pandémie de COVID-19 a causé (et cause encore) des milliers de pertes humaines de par le monde et les marchés du papier spécialité est impacté, notamment aux États-Unis et au Brésil.


La fermeture complète de plusieurs manufacturiers et commerces de détail a eu un impact sévère en 2020 et les économies des deux Amériques (nord et sud) vont se contracter. Cette tendance affectera les ventes de papier de spécialité, mais les différents segments de production ne subissent pas les mêmes contrecoups. Les grades de papier associés à l’emballage alimentaire en souffriront le moins, mais il y aura malgré tout des effets, surtout si un confinement complet entraîne sur son sillage des pertes d’emploi et de pouvoir d’achat.

D’autres grades de papier destinés aux ventes au détail seront plus affectés, notamment pour les étiquettes de prix. Les segments les plus affectés seront les grades industriels de papier, comme le papier électrique et le papier filtre pour les automobiles, ainsi que les papiers à billets, étant donné l’absence d’événements culturel et sportifs.

L’innovation sera la clé de la survie pour le marché des papiers de spécialité. Plusieurs nouveaux concepts proviennent de tierces parties, notamment des fournisseurs de produits chimiques ou d’instituts de recherche, et même de concepts innovants plus ouverts. La recherche de Smithers identifie les technologies suivantes comme les phares de l’avenir de l’industrie : 

  • La microcellulose et la nanocellulose comme agents de couchage et de remplissage
  • Les concepts de chimie verte permettant de prendre ses distances par rapport aux BPA (bisphénol-A) et PFAS (substances polyfluoroalkyl)
  • Les barrières de couchage à base d’eau pour les emballages alimentaires
  • Les enduits anti-corrosion, anti-microbien et autres produits semblables à valeur ajoutée
  • Implanter les concepts Industrie 4.0 sur les machines à papier pour permettre un contrôle encore plus précis de la qualité sur tous les grades de papier.

La couverture complète de Smithers sur les marchés de papiers spécialisés en Amérique du Nord et du Sud combine des analyses qualitatives et quantitatives pour la période de 2015-2025 afin de permettre de naviguer à travers les écueils présents de la pandémie de coronavirus et futurs.

Pour plus de details téléchargez la brochure: The Future of Specialty Papers in North and South America to 2025


Source : Smithers

 


Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont indispensables au fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l'expérience utilisateur (cookies de suivi). Vous pouvez décider vous-même si vous souhaitez autoriser ou non les cookies. Veuillez noter que si vous les refusez, vous ne pourrez peut-être pas utiliser toutes les fonctionnalités du site.