Bois d’œuvre - La mécanique absurde derrière les droits compensateurs

De l’industrie
Outils
Typographie

Une semaine après avoir annoncé une hausse du simple au double des droits compensateurs sur les importations de bois d’œuvre canadien, le département du Commerce américain a officiellement majoré jeudi ses taxes punitives, poursuivant ainsi pour la quatrième année consécutive l’imposition d’un tribut injuste et absurde sur nos exportations de bois d’œuvre aux États-Unis et sur le dos des consommateurs américains.

Rappelons d’abord que l’industrie forestière canadienne subit actuellement un cinquième assaut en moins de 40 ans de la part de la coalition des producteurs de bois d’œuvre américains qui cherchent depuis toujours à limiter les importations de bois d’œuvre canadien et surtout à maintenir des prix élevés pour leurs propres produits dans leur propre marché.

Lire la suite de l'article

Source : La Presse

 

Note: Le Maître papetier n'est pas responsable de l'exactitude ou de la disponibilité du contenu sur les sites Web externes.