Deux lauréats nommés pour les prix nationaux de l’innovation en foresterie

De l’industrie
Outils
Typographie

À l’aube de la Journée mondiale de l’environnement, l’Association des produits forestiers du Canada (APFC) est fière d’annoncer les premiers lauréats des Prix Chisholm pour l’innovation en foresterie, un concours national qui récompense le leadership des jeunes et leurs développements innovants en matière de recherche dans le domaine forestier.

Le programme des prix Chisholm pour l’innovation en foresterie présente les idées, pratiques, processus et technologies révolutionnaires développés par les jeunes chercheurs ayant le potentiel de renforcer le secteur forestier et d’aider le Canada à atteindre ses objectifs de zéro émission nette – que ce soit dans les forêts, dans les installations de production, le long de la chaîne d’approvisionnement ou par l’innovation de produits.

Lauréats des Prix Chisholm 2022 pour l’innovation en foresterie

ind2 14juin22 2Anupama Sharan est candidate au doctorat à l’Université de Toronto, au département de génie chimique et de chimie appliquée. Ses recherches actuelles portent sur la valorisation de la lignine, l’un des sous-produits renouvelables largement sous-utilisés du secteur forestier au Canada. Elle utilise des biocatalyseurs provenant de microorganismes pour activer la structure inerte de la lignine, la convertissant ainsi en un produit à usage multiple. Cette lignine réactive peut ensuite être utilisée pour remplacer durablement les sources dérivées de combustibles fossiles pour la fabrication de produits polymères couramment utilisés, tels que les résines et les adhésifs, de manière à atteindre la neutralité carbone.

Elle est titulaire d’une maîtrise en sciences appliquées Génie chimique et biologique de l’Université de la Colombie-Britannique (UBC), et d’un baccalauréat en génie biotechnologique du Birla Institute of Technology en Inde. De plus, elle est une ardente militante de l’EDI dans les espaces de travail STIM, plus particulièrement sur les droits et les expériences des femmes et des PANDC dans l’ingénierie. Elle a cofondé et autrefois présidé le chapitre des diplômés de la Society of Women Engineers à l’Université de Toronto.

« Je suis humble et reconnaissante d’être honorée par l’Association des produits forestiers du Canada pour mes recherches », a déclaré Sharan. « Le respect de la nature et la gestion de nos forêts ont toujours fait partie de mon éducation culturelle. Après avoir déménagé au Canada et avoir fait l’expérience directe de la façon dont la recherche forestière durable est effectuée ici, j’ai eu une raison de plus de continuer à me dépasser et de mettre à profit ma formation en bio-ingénierie pour concevoir des voies créatives et neutres en carbone afin de renforcer l’économie forestière et soutenir durablement les communautés qui en dépendent. »

ind2 14juin22 3Kudzanai Nyamayaro est un candidat au doctorat à l'Université de la Colombie-Britannique dont les recherches portent sur l'utilisation de polymères alternatifs biodérivés (issus de la forêt) et synthétiques biodégradables dans des applications avancées - notamment les produits électroniques. Ses travaux portent sur les avantages potentiels des produits forestiers pour une économie à faible émission de carbone, en utilisant des polymères biodégradables et biosourcés comme substituts possibles aux matériaux traditionnels à base de polyoléfines.

Avant de fréquenter l’UBC, il a étudié à la Cape Peninsula University of Technology à Le Cap, en Afrique du Sud, où il a obtenu un diplôme national en chimie analytique, un baccalauréat en chimie et une maîtrise en chimie supramoléculaire.

« Je suis ravi et honoré d’avoir été choisi comme lauréat des Prix Chisholm 2022 de l’APFC pour l’innovation en foresterie », a déclaré Nyamayaro. « Je suis enthousiaste à l’idée que la durabilité et l’action climatique retiennent l’attention du monde entier et qu’elles stimulent l’innovation. La création d’organisations telles que le BioProducts Institute de l’UBC, qui vise à faire avancer la recherche sur les produits forestiers en Colombie-Britannique et dans l’ensemble du Canada, en témoigne. Je suis certainement impatient de partager mes recherches avec un public plus large et de faire connaître les avantages potentiels de l’innovation dans les produits forestiers. »

En plus d’un prix en espèces de 2 500 $, les lauréats 2022 entreront en compétition avec leurs pairs de la recherche forestière du monde entier dans le cadre de l’initiative Blue Sky Young Researchers and Innovation Awards menée par le Conseil international des associations forestières et papetières (ICFPA).

« La recherche de pointe sur le plan environnemental menée par les lauréats de cette année vise à s’attaquer à des problèmes réels avec des solutions innovantes, un savoir-faire bien canadien et des idées qui renforceront le secteur forestier canadien de demain », a déclaré le président et chef de la direction de l’APFC, Derek Nighbor. « Alors que nous soulignons la Journée mondiale de l’environnement, nous sommes fiers de reconnaître et de féliciter Anupama et Kudzanai pour leur travail acharné, leur dévouement et leur engagement à explorer de nouvelles façons de bâtir un avenir plus durable grâce à la foresterie canadienne. »

Pour en savoir plus sur les prix prix Chisholm pour l'innovation en foresterie.

L’APFC est la porte-parole des producteurs canadiens de bois, de pâte et de papier – à l’échelle nationale et internationale – dans les affaires gouvernementales, commerciales et environnementales. Le secteur canadien des produits forestiers, dont les revenus annuels dépassent 75 milliards de dollars, est l’un des plus importants employeurs du pays. Il est présent dans plus de 600 collectivités pancanadiennes, fournissant 225 000 emplois directs et plus de 600 000 emplois indirects.


Source : APFC