Pas de repreneur pour l’usine de Fortress à Thurso

Quelque 200 employés représentés par le syndicat Unifor travaillaient à l’usine de Thurso au moment de sa fermeture. Photo Patrick Woodbury, Archives Le Droit

De l’industrie
Outils
Typographie

Après avoir cogné à la porte de plus de 115 acquéreurs potentiels dans l’espoir de relancer l’usine de cellulose située à Thurso, en Outaouais, le gouvernement Legault, qui n’a pas été en mesure de trouver un repreneur, devra continuer à mettre des millions sur la table.

Québec s’est engagé mardi à assumer les frais conservatoires, comme le chauffage, les assurances et la sécurité, de l’usine fermée depuis octobre dernier, ce qui devrait représenter une facture annuelle oscillant aux alentours de 2 millions.

Lire la suite de l'article

Source : La Presse

 

Note: Le Maître papetier n'est pas responsable de l'exactitude ou de la disponibilité du contenu sur les sites Web externes.