Pas de repreneur pour l’usine de Fortress à Thurso

Quelque 200 employés représentés par le syndicat Unifor travaillaient à l’usine de Thurso au moment de sa fermeture. Photo Patrick Woodbury, Archives Le Droit

De l’industrie
Outils
Typographie

Après avoir cogné à la porte de plus de 115 acquéreurs potentiels dans l’espoir de relancer l’usine de cellulose située à Thurso, en Outaouais, le gouvernement Legault, qui n’a pas été en mesure de trouver un repreneur, devra continuer à mettre des millions sur la table.

Québec s’est engagé mardi à assumer les frais conservatoires, comme le chauffage, les assurances et la sécurité, de l’usine fermée depuis octobre dernier, ce qui devrait représenter une facture annuelle oscillant aux alentours de 2 millions.

Lire la suite de l'article

Source : La Presse

 

Note: Le Maître papetier n'est pas responsable de l'exactitude ou de la disponibilité du contenu sur les sites Web externes.

Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont indispensables au fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l'expérience utilisateur (cookies de suivi). Vous pouvez décider vous-même si vous souhaitez autoriser ou non les cookies. Veuillez noter que si vous les refusez, vous ne pourrez peut-être pas utiliser toutes les fonctionnalités du site.