Rétablissement des faits en ce qui concerne le Programme d’achat d’énergie renouvelable pour la grande industrie du Nouveau-Brunswick

De l’industrie
Outils
Typographie

Les récents reportages de CBC et autres médias concernant le Programme provincial d’achat d’énergie renouvelable pour la grande industrie sont erronés.

Les discussions menant à la création du Programme d’achat d’énergie renouvelable pour la grande industrie ont commencé en 2007 (gouvernement du Shawn Graham), quatre ans avant l’annonce de sa mise en place en 2011 (gouvernement du David Alward). Elles étaient axées sur une question spécifique, à savoir les tarifs d’électricité qui n’étaient pas compétitifs pour les utilisateurs industriels du Nouveau-Brunswick.

Le Programme d’achat d’énergie renouvelable pour la grande industrie est conçu pour « ramener les coûts d’électricité à un niveau comparable aux coûts moyens de la compétition partout au pays et pour inciter les entreprises du Nouveau-Brunswick à produire leur propre énergie renouvelable ». Les communications du gouvernement du Nouveau-Brunswick sur les raisons motivant la création du Programme d’achat d’énergie renouvelable pour la grande industrie ont toujours décrit le programme de la même manière.

Malgré les affirmations des médias, le Programme n'était pas destiné à être à court terme et à répondre uniquement aux circonstances économiques de 2011, comme la valeur élevée du dollar canadien ou le prix de la pâte à papier. Le fait est que ce Programme est essentiel à la viabilité à long terme de l'industrie des pâtes et papiers du Nouveau-Brunswick aujourd’hui, tout comme il l’était lors de son élaboration et de sa mise en œuvre. Dans certaines de nos activités, l'électricité représente le coût le plus important, à hauteur de plus de 70 millions de dollars par an.

Les tarifs d’électricité offerts au secteur industriel du Nouveau-Brunswick sont actuellement supérieurs à la moyenne canadienne de plus de 14 %. Parallèlement, les tarifs d’électricité résidentielle au Nouveau-Brunswick sont en moyenne inférieurs de 10 pour cent à ceux des autres provinces (Source : https://www.energyhub.org/electricity-prices/) et les plus bas du Canada atlantique.

Un autre angle médiatique nécessite également une clarification : la récente augmentation du prix d’achat de l’énergie renouvelable n’offre pas un dollar de crédit supplémentaire aux participants au Programme, mais continue de leur permettre de bénéficier des mêmes avantages du programme que ceux initialement prévus lors de son lancement il y a 10 ans, à savoir des tarifs d'électricité industrielle compétitifs. La remise cible actuelle est de 14 pour cent, par rapport à la remise initiale en 2012 qui s’élevait à 18,6 pour cent.

Les activités de J.D. Irving, Limited liées aux produits forestiers ont ajouté environ 1,3 milliard de dollars à l’économie provinciale en 2020, soutenant 9 717 emplois dans toute la province qui génèrent un revenu d'emploi estimé à 701 millions de dollars. Entre 2016 et 2020, J.D. Irving, Limited a investi plus de 700 millions de dollars en dépenses en capital liées aux opérations forestières.

Le Nouveau-Brunswick a déjà perdu 50 pour cent de ses industries des pâtes et papiers. Celles qui restent apportent des contributions clés à l'économie provinciale. L’obtention d’un tarif d’électricité concurrentiel pour le secteur industriel établit des règles équitables pour l’industrie du Nouveau-Brunswick et permet aux usines de pâtes et papiers du Nouveau-Brunswick de continuer à investir et à maintenir des milliers d’emplois dans l’ensemble de la province.


Source : JD Irving