Valmet vendra son usine de Trois-Rivières

De l’industrie
Outils
Typographie

L’équipementier blâme la baisse de la demande pour l’assemblage et la fabrication d’équipement de section de machine à papier

Moins de quatre ans après en avoir fait l’acquisition auprès de GL&V, la compagnie Valmet annonce qu’elle va fermer son usine de la rue Westinghouse à Trois-Rivières pour la mettre en vente en mars 2023. Du même souffle, l’équipementier ouvrira de nouveaux bureaux dans la même région, ce qui permettra de sauver une cinquantaine d’emplois. C’est donc dire qu’environ 18 employés seront réellement mis-à-pied.

« La décision de fermer l’usine est le résultat de divers facteurs du marché, notamment une charge de travail en baisse pour l’assemblage et la fabrication d’équipement de section de machine à l’usine de Trois-Rivières, » de commenter Éric Tétreault, VP Marketing, Communications et Stratégie chez Valmet Amérique du Nord. « La fermeture est une étape nécessaire pour maintenir la santé de Valmet à travers les cycles ascendants et descendants de nos activités. »

Les employés de bureau seront transférés dans un nouveau lieu de travail dans la région de Trois-Rivières, permettant d’offrir un environnement amélioré, et continueront de servir les clients d’Amérique du Nord. L’entreprise veut même que ces employés participent à la sélection du futur site. «Nous allons travailler avec eux, avec un comité, pour trouver l’endroit qui est le plus approprié, pour que les gens n’aient pas à voyager trop non plus. On veut garder ces employés clés. Nous considérons qu’on peut avoir de plus beaux bureaux dans la région de Trois-Rivières plutôt que ceux qui sont là», a-t-on ajouté. 

Pourquoi créer de nouveaux bureaux pour les gestionnaires de projets et les ingénieurs alors que la mode est au télétravail? «C’est important pour garder la chimie et l’ambiance de travail de groupe qu’on ait une place pour travailler ensemble, ayant un bon nombre d’employés», fait-on valoir.

Quant à l’usine actuelle, elle demeurera opérationnelle jusqu’au deuxième trimestre de 2023. Un soutien spécial aux 18 employés licenciés sera offert. « Nous travaillons d’arrache-pied pour trouver en priorité d’autres postes au sein de l’entreprise afin de limiter l’impact des changements,. » poursuit M. Tétreault. Nous avons actuellement plus de 150 postes ouverts et nous continuerons à soutenir les employés dans leur recherche d'opportunités internes, » conclut-il. 


Jaclin Ouellet, Journaliste, Le Maître papetier