Conversion dans l’air pour Stora Enso en Belgique

Source : Stora Enso

Internationales
Outils
Typographie

Stora Enso a donné le coup d’envoi à une étude de faisabilité à sa papetière de Langerbrugge, en Belgique, dans le but de convertir une des deux lignes de production à la fabrication de carton-caisse.

Cet investissement potentiel viendrait supporter une belle opportunité de croissance pour l’entreprise, opportunité créée par l’augmentation de la demande pour le carton recyclé.

Le site de Langerbrugge compte en effet deux lignes de production, soit une de papier journal et l’autre de papier magazine surcalandré. L’étude de faisabilité sera concentrée sur la conversion de la ligne de papier journal. Cette conversion permettrait à Stora Enso de continuer à croître dans le matériel d’emballage, donc d’augmenter sa capacité de production, tout en répondant à la demande en provenance de secteurs comme le e-commerce, l’ameublement et l’électronique.

L’étude de faisabilité devrait être finalisée d’ici la première moitié de 2023. Dépendant de la décision prise, la ligne convertie entrerait en production en 2025. La capacité annuelle projetée est de 700 000 tonnes par année de carton de type testliner et de grades cannelés recyclés. A pleine capacité, cette ligne de production pourrait générer des ventes annuelles de 350 millions d’euros. L’investissement lui-même est chiffré à 400 millions d’euros.

Stora Enso a annoncé en mars dernier qu’elle avait l’intention de vendre quatre des cinq papetières qu’elle détient dans la région. Le site de Langerbrugge a été officiellement épargné par ce scénario. « Aujourd’hui nous fabriquons du carton-caisse recyclé en Pologne, dans le but de fournir le marché de l’Europe de l’Est, » d’expliquer Hannu Kasurinen, VP exécutif, Matériel d’emballage. « Une éventuelle conversion à Langerbrugge lui ferait jouer le même rôle mais pour l’Europe de l’Ouest. La présente étude va aussi confirmer les sources d’approvisionnement en matériel recyclé, incluant les grades laminés. Notre expérience dans la conversion à d’autres sites saura nous inspirer pour cet ambitieux projet, » conclut M. Kasurinen.


Jaclin Ouellet, Journaliste, Le Maître papetier