Sauver l'industrie maintenant... pas en 2030 !

Internationales
Outils
Typographie

Indépendance, souveraineté industrielle, réindustrialisation, environnement, autant de concepts répétés hier par le Président. La chapelle Darblay coche toutes les cases... et pourtant

Encore aujourd'hui, l’encre du plan de relance à peine sèche, au prétexte de la crise sanitaire, les projets de restructurations, de délocalisations et de fermetures de sites industriels se multiplient.

Il est une entreprise qui, à elle seule, symbolise toute l’ambivalence de ce discours : la papeterie de la Chapelle Darblay. En pointe dans le processus de recyclage et de la production de papier, l’usine, est depuis plus d'un an en vente. Le groupe UPM, peut décider de la vendre à un repreneur qui a des engagements industriels pour l'avenir de la filière ou faire le choix du démantèlement.

Engagés dans une course contre la montre

Une situation banale, direz-vous… Si ce n’est la détermination dont font preuve les salariés avec leur syndicat CGT et la population du territoire. Mobilisés, ils ont obtenu que leur outil de travail ne soit pas démantelé depuis sa mise en vente pour permettre à des repreneurs de se faire connaître. C'est le cas aujourd'hui !  

Aujourd’hui, ils sont engagés dans une course contre la montre pour faire aboutir le projet de reprise. Les salariés de la Chapelle Darblay, avec la CGT, luttent pour donner un avenir industriel au site. Suite au discours de Macron l'Etat doit s'engager tout de suite par des actes forts en soutenant le projet de redémarrage du site... c'est la seule voie possible !

C’est l’histoire de cette lutte toujours en cours et de cette démarche que vous raconte ce petit film d’animation.


Source : CGT