Quand le bois devient plastique

Source : Yale

Sciences
Outils
Typographie

Yale – Les contenants en plastique polluent notre environnement et prennent des centaines d’années à se décomposer. Une équipe de recherche de la Yale School of Environment, avec à sa tête le professeur Yuan Yao et Liangbing Hu, ont créé un bioplastique de qualité à partir de sous-produits du bois.

Dans une étude publiée dans Nature Sustainability, les auteurs décrivent le procédé de déconstruction de la matrice poreuse du bois naturel en boue (slurry). Le matériau qui en résulte montre une force mécanique élevée, une stabilité pour garder les liquides et une résistance aux rayons ultraviolets. Il peut être recyclé ou se dégrader tout naturellement dans l’environnement contrairement aux plastiques à base de pétrole.

« Plusieurs personnes ont essayé de mettre au point des polymères en simili plastique mais aucune n’a les propriétés mécaniques pour remplacer le plastique que nous utilisons en ce moment, fabriqué de combustibles fossiles, » d’expliquer M. Yao. Nous avons développé un procédé de fabrication simple et direct pour générer des plastiques à partir de la biomasse de bois qui offrent de belles propriétés mécaniques. » Pour créer la mixture pâteuse, les chercheurs ont utilisé de la poudre de bois (petit bran de scie produit dans les scieries) et on défait la structure poreuse de cette poudre avec des solvants eutectiques biodégradables et recyclables. Il en résulte une mixture liée à échelle nanométrique avec un contenu solide et une viscosité élevée, qui peut être moulé ou roulé sans bris.

Les chercheurs planchent actuellement sur une modélisation forestière qui devrait suivre un procédé de fabrication à échelle commerciale et en évaluer les impacts. « Une production à plus grande échelle aurait certes des implications sur l’écosystème en général mais il faut en mesurer l’impact avant de tirer des conclusions, » d’ajouter M. Yao.  


Jaclin Ouellet, Journaliste, Le Maître papetier