Le bois massif peut être une excellente option pour la construction, à condition de provenir d’une source durable

© Stéphane Groleau

FSC
Typographie

9 mai 2022, Toronto, Canada / Le FSC Canada félicite la Ville de Toronto d’avoir intégré le bois massif dans un projet pilote de logements abordables à venir.

Le projet pilote, s’il est approuvé, se soldera par la construction d’un des plus grands immeubles en bois de Toronto, un immeuble de dix étages comprenant 200 logements locatifs à l’angle des rues Dundas et Ossington. L’immeuble utilisera la version 4 de la norme Toronto Green, qui stipule que le quart des matières premières doivent répondre à au moins deux des critères énumérés, dont l’un est que les produits de bois doivent être certifiés par le Forest Stewardship Council (FSC) ou un équivalent approuvé par le CBDCa.

« À l’heure actuelle, alors que l’industrie de la construction cherche des moyens durables de répondre à la demande croissante de logements dans le monde, le bois massif occupe le devant de la scène, explique François Dufresne, président du FSC Canada. Cependant, tous les bois massifs ne sont pas égaux. Il est essentiel d’évaluer non seulement la distance que le bois doit parcourir, mais aussi la provenance du bois. »

Dans le cadre d’une récente série de discussions, Material Worlds: Mass Timber, organisée par le Museum of Modern Art de New York, M. Dufresne a expliqué que, si le bois massif reste une meilleure option de construction que l’acier et le béton, la conception en bois dans le pire des scénarios (c’est-à-dire l’approvisionnement en bois provenant de sources non durables et son transport sur de longues distances) continue à émettre du carbone et à contribuer au réchauffement de la planète. Dans le meilleur des scénarios, la conception en bois provenant de sources durables et transporté sur de plus courtes distances peut séquestrer le carbone et avoir un effet de refroidissement. (Pour la discussion complète de Material World, cliquez ici.)

FSC 10mai22 2 

Origine, un immeuble de 13 étages et de 92 logements situé dans l’éco-quartier Pointeaux-Lièvres de Québec, en plein essor, est un excellent exemple du meilleur scénario. Ce projet comprend 3 111 m3 (110 000 pi3) de bois québécois certifié FSC provenant de Nordic Structures. Cela a permis de séquestrer 2 295 tonnes de CO2, et l’équivalent de 1 000 tonnes de CO2 a été évité en utilisant du bois au lieu d’autres matériaux (source : https://cwc.ca/wp-content/uploads/2019/03/Origine-Case-Study.pdf).

D’autres projets de bois massif qui utilisent également du bois certifié FSC incluent le Bullitt Center, à Seattle, les paddocks du Grand Prix de Formule 1 à Montréal ainsi que de nombreux autres projets en Amérique du Nord et ailleurs dans le monde.

Pour en savoir plus sur le FSC et le bois massif, cliquez ici.



À PROPOS DU FSC
Le Forest Stewardship Council® (FSC®) est un organisme mondial à but non lucratif voué à la promotion d’une gestion saine des forêts du monde de manière environnementale, sociale et économique. Le FSC a été créé en 1993 pour fixer des normes de certification des forêts afin d’offrir une vérification crédible aux acheteurs de bois et de produits du bois et pour aider les consommateurs et les entreprises à trouver des produits provenant de forêts bien gérées. À l’heure actuelle, 50 millions d’hectares et plus de 600 entreprises au Canada sont certifiés aux normes du FSC.

Pour en savoir plus, consultez le site www.ca.fsc.org.
Relations avec les médias : Allison Daisley, Daisley Communications – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et 416 986-4602


Source : FSC Canada