HWK produit les cylindres de la nouvelle machine à papier de Palm

La photo montre l’installation chez Papierfabrik Palm de l’une des premières film-press pour lesquelles Hüttenwerk Königsbronn a coulé le revêtement.

Technologies
Outils
Typographie

En ce moment, sur le chantier de Papierfabrik Palm à Neukochen, a lieu le montage final de la machine à papier la plus grande et la plus rapide du monde parmi les machines dédiées au papier pour ondulé.

Le fournisseur de la machine est le finlandais Valmet. A côté de ses nombreuses innovations dans les domaines de l’efficience énergétique, de la qualité du produit, de la préservation des ressources, il y a certainement comme point culminant technologique la film-press nouvelle génération et ses cylindres spéciaux destinés à la dépose de l’amidon en surface de la feuille de papier.

La presse de dépose de cette film-press nouvelle génération a une longueur de 11,60 m, un diamètre de 1,80 m et un poids de 73,1 tonnes. C’est à ce jour le plus gros cylindre de ce type au monde. La contre-presse est un rouleau à bombé variable de type Sym Z. Lui aussi fait partie des presses de papeterie les plus imposantes et les plus lourdes au monde : 11,80 m de long, 1,40 m de diamètre et un poids total de 93 tonnes. Pour assurer la qualité de surface recherchée au niveau du papier, le coulage du revêtement de la presse est de la plus haute importance. En accord avec Papierfabrik Palm, Valmet a exceptionnellement confié cette opération à la fonderie Hüttenwerk Königsbronn.

Plusieurs revêtements de presses, chacun d’un poids d’environ 50 tonnes, ont été préparés par Hüttenwerk Königsbronn pour la nouvelle machine à papier d’Aalen.

Le nouveau procédé de dépose développé par Valmet l’a été spécifiquement pour des papiers d’emballage à forte teneur en recyclé. Les fibres de cellulose récupérées perdent à chaque recyclage une partie de leurs caractéristiques techniques, ce qui constitue un défi au papetier et son process. Contrairement aux systèmes de dépose les plus courants la technologie choisie permettra de faire rentrer plus profondément l’amidon dans la feuille, ce qui à son tour génèrera pour le papier produit une cohésion fibreuse plus forte. Ainsi, il est possible d’être plus économe en fibres et en amidon et de contribuer à la préservation des ressources.


Source : Palm

Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont indispensables au fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l'expérience utilisateur (cookies de suivi). Vous pouvez décider vous-même si vous souhaitez autoriser ou non les cookies. Veuillez noter que si vous les refusez, vous ne pourrez peut-être pas utiliser toutes les fonctionnalités du site.