De nouvelles piles dérivées du bois pour Stora Enso et Northvolt

Source : Stora Enso

Avancées dans l’industrie papetière
Outils
Typographie

Stora Enso et Northvolt unissent leurs forces pour créer des batteries durables à base de lignine provenant de forêts nordiques.

L’objectif est de mettre au point la première pile industrialisée avec anode provenant de matériaux bruts européens, ce qui a pour effet d’en réduire le coût et l’empreinte carbone.

Les deux compagnies ont conclu une entente mutuelle pour créer une nouvelle pile avec anode produite à partir de sources durables et locales dans les pays nordiques. « La mise au point d’une pile avec Northvolt constitue un jalon dans cette aventure qui a pour but de servir le marché des piles tout usage, » commente Johanna Hagelberg, VP exécutive, Biomatériaux, chez Stora Enso. « Notre carbone dur à base de lignine, commercialisé sous le nom Lignode par Stora Enso, va venir sécuriser l’approvisionnement européen d’anode pour des piles, aussi bien à application stationnaire que mobile, » ajoute Mme Hagelberg.

La lignine est un polymère que l’on retrouve dans les cellules de plantes. Les arbres sont composés à 20-30% de lignine, agissant comme agent de liaison. C’est une source renouvelable de carbone quasi intarissable. L’usine pilote de Stora Enso est située à Sunila, en Finlande, où on produit industriellement de la lignine depuis 2015. Sa capacité annuelle de production de lignine est de 50 000 tonnes, ce qui fait de Stora Enso le plus grand producteur mondial de lignine kraft. L’entreprise évalue en ce moment par étude de faisabilité la production industrielle de Lignode à Sunila. Northvolt est pour sa part un fournisseur de piles et de systèmes de batteries ayant des contrats avec des clients prestigieux dont BMW, Fluence, Scania, Volkswagen, Volvo Cars et Polestar.


Jaclin Ouellet, Journaliste, Le Maître papetier