C.-B. : les fermetures chez Canfor font disparaître des centaines d’emplois

Source : Canfor

De l’industrie
Typographie
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Tel que prévu depuis le mois de janvier, Canfor cesse peu à peu ses activités à ses opérations de Chetwynd, Houston et Prince George, dans la région nord de la Colombie-Britannique.

Jeudi dernier, plusieurs douzaines d’employés actuels et retraités à l’usine de pâtes et papiers de Prince George se sont réunis à l’extérieur de l’usine pour prendre une dernière photo de groupe.

La ligne de mise en pâte à l’usine de Prince George, en opération depuis le milieu des années 1960, a cessé ses activités le 3 avril dernier. La ligne de production de papier continue ses opérations, tout comme les deux autres usines de pâte à Prince George.

Pour plusieurs employés, une page douloureuse se tourne sur leurs carrières chez Canfor. « C’est difficile, d’admettre Clayton Nyberg, ingénieur à l’usine depuis 13 ans. Il ajoute que les employés utilisent un tableau blanc pour partager des messages afin de garder le contact entre collègues.

Dans un groupe Facebook appelé « Les survivants de l’usine de pâte de PG », les employées étalent leurs souvenirs et documentent toutes les dernières : la dernière cuvée de copeaux, le dernier arrêt de la chaudière à récupération, le dernier stade de lessivage … A Prince George, plusieurs ont été capables de se relocaliser. Mais ce n’est pas le cas à 300 km à l’ouest de Prince George, soit à Houston où la scierie a été fermée le 31 mars dernier. Les fours à chaux et l’usine de rabotage produisent pour leur part jusqu’à la mi-avril.

Il en va de même à Chetwynd, où la scierie ferme définitivement ses portes dès la fin du mois d’avril. En tout, 640 employés perdent leurs postes dans trois communautés, selon l’information transmises par la porte-parole de Canfor, Michelle Ward. Cette dernière ajoute que sur les 440 employés affectés aux usines de Chetwynd et Houston, 80 ont pris des postes ailleurs avec Canfor, alors que 70 prennent leur retraite. A Prince George, 200 postes sont concernés : la compagnie parle de transferts internes mais aussi de retraites anticipées et de départ volontaires.


Jaclin Ouellet, Journaliste, Le Maître papetier