Canfor : pas de redémarrage en vue pour l’usine Taylor

L'usine de pâte Canfor à Taylor.

De l’industrie
Typographie
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Canfor Corporation annonce qu’il n’y a pas de redémarrage en vue pour l’usine de pâte de Taylor, en Colombie-Britannique, l’entreprise examinant même des alternatives pour le complexe.

La compagnie en a fait l’annonce lors de sa conférence pour les résultats du quatrième trimestre de 2022.

« Étant donné la réduction des inventaires de fibres dans la région de Peace, Canfor ne voit aucune possibilité de redémarrer l’usine de Taylor à ce moment-ci et des alternatives d’utilisation sont examinés, » a laissé entendre l’entreprise.

L’usine, qui produisait de la pâte chimico-thermomécanique, a traversé une série de coupure de production depuis décembre 2021, d’abord en réponse aux interruptions des expéditions suite à une importante inondation dans la région de Lower Mainland. L’usine a cessé ses activités une nouvelle fois pour un minimum de six semaines en février 2022. Cette période a été suivie d’un autre six semaines d’arrêt en mars, suivie d’une fermeture indéfinie au mois de mai.

Canfor a déclaré une perte des opérations de 59 millions$ pour ses activités de mise en pâte et une perte nette de 43 millions$ ou 66 cents par action. La compagnie explique que la production de pâte au quatrième trimestre a dû faire face à une pénurie de fibres ainsi qu’à des conditions météo difficiles. Au début janvier, l’entreprise a annoncé qu’elle fermera de façon permanente une ligne de production de pâte à l’usine Prince George Pulp, et ce durant le mois de mars.

Lorsque l’usine Taylor a fermé indéfiniment ses portes au printemps dernier, 80 employés ont été touchés, la direction gardant une vingtaine d’employés pour l’entretien de l’usine et la réception de marchandises par train. En Colombie-Britannique, plus de 800 emplois en usine ont été perdus ces deux derniers mois à la suite de fermetures annoncées aux scieries de Chetwynd, Prince George, Houston et Port Alberni.


Jaclin Ouellet, Journaliste, Le Maître papetier