Déclaration des producteurs de bois d'œuvre sur les droits antidumping et compensateurs des États-Unis

De l’industrie
Outils
Typographie

Les nouveaux droits compensateurs et antidumping annoncés la semaine passé par le département américain du Commerce sont injustes et feront l'objet d'un appel, ont déclaré aujourd'hui les Producteurs de bois d'œuvre du Nouveau-Brunswick.

« Bien que toute évolution soit la bienvenue, nous maintenons notre position selon laquelle ces droits sont injustes », a affirmé Jerome Pelletier, président des Producteurs de bois d'œuvre du Nouveau-Brunswick (PBONB) et vice-président de la Division des scieries de J.D. Irving, Limited. « Les nouveaux droits compensateurs réduits pour J.D. Irving, Limited semblent être en accord avec notre position selon laquelle l'industrie du bois d'œuvre de la province n'est pas subventionnée et que les scieries du Nouveau-Brunswick sont traitées de façon injuste. Nous croyons que l'exemption historique des provinces maritimes en ce qui concerne les droits américains sur le bois d'œuvre devrait être rétablie. »

Le système de redevances de la Couronne du Nouveau-Brunswick, qui repose sur l'enquête indépendante et rigoureuse menée chaque année par la Commission des Produits forestiers du Nouveau-Brunswick sur les transactions privées de droits de coupe, est en place depuis la Loi sur les terres et forêts de la Couronne de 1982 et a toujours été l'une des principales raisons pour lesquelles les provinces maritimes étaient exemptées des droits compensateurs américains sur le bois d'œuvre.

Les PBONB contesteront les nouveaux taux en faisant appel au cours des prochaines semaines. M. Pelletier ajoute : « Nous continuons également de croire qu'un règlement négocié entre les gouvernements canadien et américain est la solution appropriée. »


Source : JD Irving