L'APFC espère un soutien pour les travailleurs et les collectivités du secteur forestier canadien dans le budget fédéral 2023

De l’industrie
Typographie
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Le président et chef de la direction de l'Association des produits forestiers du Canada (APFC), Derek Nighbor, sera disponible pour commenter le budget fédéral 2023 demain.

L'APFC espère voir quelques mesures clés dans le budget de mardi :

Appui à une approche sectorielle visant à accélérer la décarbonisation de l'industrie. Le Canada a mis en place de nombreux éléments pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et favoriser la croissance économique, mais le manque de cohérence des politiques freine le secteur forestier canadien. Nous espérons que le gouvernement du Canada suivra l'exemple de pays forestiers de premier plan comme la Finlande et la Suède en adoptant des approches sectorielles plus approfondies de en matière de décarbonisation afin de soutenir l'avenir des communautés forestières du Canada. (Voir ci-joint)

Reconnaissance de la biomasse forestière dans les crédits d'impôt à l'investissement du gouvernement du Canada afin de soutenir de nouveaux marchés pour l'utilisation des fibres de bois et des déchets de bois inexploités. Cette reconnaissance soutiendra la croissance de la bioéconomie forestière canadienne et contribuera à répondre aux préoccupations croissantes concernant les risques d'incendie de forêt et les émissions de carbone associées.

Renouvellement et expansion des programmes sectoriels de base pour soutenir l'innovation et la transformation, notamment l'initiative forestière autochtone, le programme Investissements dans la transformation de l'industrie forestière (ITIF) et le programme Opportunités des marchés émergents (EMO). Ces initiatives peinent à répondre à la demande depuis des années et sont essentielles pour favoriser la croissance du secteur et l'investissement dans les activités canadiennes.


L'APFC offre une voix, au Canada et à l’étranger, aux producteurs canadiens de bois, de pâtes et de papiers pour les questions touchant le gouvernement, le commerce et l'environnement. Le secteur canadien des produits forestiers, dont les revenus annuels dépassent 72 milliards de dollars, est l'un des plus importants employeurs du pays. Il est présent dans des centaines de collectivités et procure 205 000 emplois directs et plus de 140 000 emplois indirects d’un océan à l’autre. Nos membres s'engagent à collaborer avec les dirigeants autochtones, les organismes gouvernementaux et d'autres intervenants clés pour élaborer un plan d'action pancanadien visant à améliorer la santé des forêts tout en soutenant les travailleurs, les collectivités et l’environnement à long terme.


Source : APFC