La diversité des forêts du Canada procure des avantages

De l’industrie
Typographie
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Ressources naturelles Canada publie annuellement un rapport portant sur l’état des forêts et du secteur forestier sous les aspects social, économique et environnemental.

ind1 14avril23 2Le rapport 2022 met en lumière la diversité des forêts canadiennes, l’aménagement durable assurant leur résilience ainsi que les divers avantages qu’elles procurent. 

Le Canada possède 9 % des forêts du monde, dont près de 90 % sont de tenure publique. Les forêts récoltées sur des terres publiques doivent être régénérées pour favoriser leur durabilité à long terme. 

Les forêts canadiennes offrent aussi des habitats de reproduction à une faune et à une flore très riches, dont la diversité soutient la résilience des écosystèmes forestiers.  

Les nouvelles mesures de l’Inventaire forestier national fournissent des données plus précises et détaillées sur la composition, la structure et l’évolution des forêts, ce qui contribue à éclairer les décisions en matière d’aménagement durable.

Les mesures d’atténuation se multiplient en réaction à l’accroissement des incendies de forêt et des espèces envahissantes. En outre, la collaboration internationale visant la recherche scientifique sur les feux de forêt et les moyens de les combattre permet de préparer et d’adapter les écosystèmes et les collectivités à cette perturbation.  

Des solutions axées sur la nature, telles que la conservation, la protection et la restauration, servent aussi à contrer les effets des changements climatiques. La collaboration avec les peuples autochtones à ce chapitre se révèle essentielle. 

Le Canada entend désigner 25 % de son territoire comme espace protégé d’ici à 2025 et 30 % d’ici 2030. Il s’agit d’objectifs ambitieux qui soulignent l’importance de la biodiversité pour assurer la santé à long terme des forêts. 

En 2021, le secteur forestier canadien a compté 205 365 emplois directs, soit 10 % de plus qu’en 2020, et a contribué pour 34,8 G$ au PIB nominal. Selon le rapport, l’aménagement des forêts du Canada et la transformation du bois récolté en produits forestiers ont rendu possible l’élimination de quelque 5,3 Mt d’équivalent CO2 de l’atmosphère en 2020. Par ailleurs, on connaît aux 138 espèces d’arbres indigènes au moins 40 utilisations médicales ou pharmaceutiques. Ces arbres servent aussi à produire des matériaux courants tels que la rayonne, la cellophane, la colle et la térébenthine. 

Pour obtenir un complément d’information, nous vous invitons à lire le rapport 2022 intégral : État des forêts au Canada – rapport annuel 2022


Source : Le blogue Résolu