Le budget fédéral reconnaît le leadership de la foresterie canadienne et les avantages de la biomasse forestière

De l’industrie
Typographie
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

28 mars 2023 - Plus tôt aujourd’hui, Derek Nighbor, président et chef de la direction de l'Association des produits forestiers du Canada, a publié la déclaration suivante sur le budget fédéral 2023 déposé par la ministre des Finances, Chrystia Freeland :

« L'APFC est heureuse de constater que la ministre Freeland a renouvelé son soutien au secteur forestier canadien, à ses travailleurs et à ses collectivités. Aujourd'hui, elle a clairement souligné le rôle de chef de file que la foresterie et les produits forestiers peuvent jouer dans la croissance de l'économie verte du Canada.

D’abord, la ministre Freeland s'est engagée à verser 368,4 millions de dollars sur trois ans pour le leadership autochtone dans le secteur, la recherche et le développement en foresterie, la construction de bâtiments à faibles émissions de carbone et le soutien à la commercialisation de produits forestiers canadiens d'origine durable à l’étranger. Aujourd'hui, la ministre des Finances a envoyé un message clair aux travailleurs forestiers canadiens : ils sont parmi les meilleurs au monde dans ce qu'ils font et sont des acteurs essentiels de l'économie sobre en carbone de demain.

Le budget d'aujourd'hui donne également suite à la promesse concernant la biomasse forestière provenant des forêts aménagées de façon durable du Canada. Face à l'aggravation et à la multiplication des incendies de forêt catastrophiques, le budget d'aujourd'hui reconnaît que nous devons faire davantage pour créer de nouveaux marchés pour les fibres et les déchets de bois inexploités, pour réaliser les avantages climatiques de notre biomasse ici, au pays, et pour aider à maximiser les puits de carbone dans nos forêts.

Le budget note à juste titre que la biomasse forestière et les biocombustibles constituent une source d'énergie essentielle et créent une croissance économique indispensable pour les entreprises forestières, les travailleurs et les familles des localités nordiques et rurales.

L'APFC se réjouit de travailler avec le gouvernement fédéral pour s'assurer que ses politiques et ses règlements en matière de climat favorisent la croissance du secteur et que sa série de crédits d'impôt à l'investissement, d'une importance cruciale, inclura des solutions forestières canadiennes. Dans ces conditions, nous pourrons faire travailler plus de gens, accélérer notre passage à une économie plus sobre en carbone et attirer plus d'investissements du secteur privé au Canada. » 


L'APFC offre une voix, au Canada et à l’étranger, aux producteurs canadiens de bois, de pâtes et de papiers pour les questions touchant le gouvernement, le commerce et l'environnement. Le secteur canadien des produits forestiers, dont les revenus annuels dépassent 72 milliards de dollars, est l'un des plus importants employeurs du pays. Il est présent dans des centaines de collectivités et procure 205 000 emplois directs et plus de 140 000 emplois indirects d’un océan à l’autre. Nos membres s'engagent à collaborer avec les dirigeants autochtones, les organismes gouvernementaux et d'autres intervenants clés pour élaborer un plan d'action pancanadien visant à améliorer la santé des forêts tout en soutenant les travailleurs, les collectivités et l’environnement à long terme.


Source : APFC