Le Conseil de l'industrie forestière du Québec et le Collège de Rimouski s'unissent pour « Enseigner le bois »

De l’industrie
Typographie
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

RIMOUSKI, QC, le 17 avril 2023 - Le Collège de Rimouski, en collaboration avec le Conseil de l'industrie forestière du Québec (CIFQ), Cecobois et le gouvernement du Québec, est fier d'annoncer la création du portail Enseigner le bois.

Ce projet novateur a pour objectif de rendre accessibles au personnel enseignant des domaines de l'architecture et du génie des contenus de formation portant sur l'utilisation du matériau bois en construction, notamment pour la construction commerciale, industrielle, institutionnelle et multirésidentielle. Ce portail, en développement, est le résultat d'efforts concertés d'enseignantes et d'enseignants, d'expertes et d'experts en architecture et en ingénierie du bois et de spécialistes en pédagogie.

Soutenir l'enseignement

Destiné à soutenir les enseignantes et les enseignants de niveau collégial et universitaire, ce portail interactif est une véritable mine d'informations pour bonifier les contenus de formation sur la construction en bois. On y retrouve, entre autres, des outils pédagogiques, des exercices interactifs et des notes de cours. Libres d'utilisation pour le personnel enseignant, les contenus proposés sont issus des informations les plus à jour en matière de produits innovants en bois, de bonnes pratiques de conception et d'utilisation du matériau bois en construction.

« La formation est la pierre angulaire et l'un des moteurs de développement de l'industrie forestière au Québec. Nous sommes fiers de prendre part à ce projet novateur qui, j'en suis convaincu, permettra de former les futurs professionnels et professionnelles et favoriser l'usage accru du matériau bois; ressource renouvelable à faible empreinte carbone et puissant outil de lutte contre les changements climatiques », explique M. Jean-François Samray, président-directeur général du CIFQ.

Valoriser l'utilisation du bois
Relevant du Conseil de l'industrie forestière du Québec (CIFQ), Cecobois est un centre d'expertise dont la mission est d'offrir un soutien technique aux architectes, aux ingénieures et ingénieurs, aux promotrices et promoteurs ainsi qu'aux entrepreneures et entrepreneurs en matière d'utilisation du bois. Ce soutien passe, entre autres, par l'offre de formation. Porteur du dossier, Cecobois avait le mandat de fournir, colliger et valider toute l'information à intégrer dans le portail.

« Pour que le bois soit utilisé à son plein potentiel en construction non résidentielle au Québec, il doit être enseigné au même titre que les autres matériaux dans les institutions d'enseignement. C'est dans cet objectif que nous souhaitons mettre à la disposition des enseignantes et des enseignants en architecture et en ingénierie les contenus et les outils les plus à jour pour bien concevoir des bâtiments en bois. La valorisation de l'utilisation du bois passe par l'acquisition de connaissances auprès des futurs professionnels et professionnelles et le projet Enseigner le bois sera un important levier en ce sens », ajoute M. Louis Poliquin, directeur de Cecobois.

L'innovation pédagogique au coeur du projet
Détenant une solide expertise en innovation pédagogique, l'équipe du Service développement, innovation, recherche (SDIR) du Collège de Rimouski relève avec brio la transformation de la matière brute en une série d'activités pédagogiques répondant à des standards de qualité élevés. « Notre Collège est un acteur présent dans notre région, et notre expertise nous permet de rayonner bien au-delà. Le SDIR est un fabuleux laboratoire où naissent et se réalisent des idées audacieuses qui nous permettent de saisir de nombreuses opportunités comme celle-ci », précise M. François Dornier, directeur général du Collège de Rimouski.

« La plateforme Enseigner le bois propose tous les outils pédagogiques nécessaires à un apprentissage stimulant et aborde des thèmes aussi variés que la biophilie, les systèmes structuraux, l'histoire de la construction en bois et les propriétés du bois, par exemple. En plus de présenter un contenu pertinent et innovant, la plateforme est très facile d'utilisation : elle est conviviale et intuitive. Les 19 modules du portail seront prêts pour la rentrée 2023, soit en août prochain », mentionne Julie Gasse, directrice des formations continues et du développement institutionnel du Collège de Rimouski.

Pour une plus grande intégration du bois dans la construction
Afin d'atteindre les objectifs énoncés dans la Politique d'intégration du bois dans la construction (PIBC) lancée en décembre 2020, le gouvernement du Québec annonçait en février 2022 une somme de 54,62 M$ pour le Plan de mise en oeuvre de 2021-2026 de la PIBC. Ces investissements visent notamment à augmenter l'utilisation du bois dans la construction en vue de favoriser le développement durable de toutes les régions du Québec et de réduire l'empreinte carbone des bâtiments. Cette enveloppe a, entre autres, permis au ministère des Ressources naturelles et des Forêts d'accorder une aide financière de 748 000 $ à Cecobois afin d'accroître la présence du matériau bois dans l'enseignement universitaire et collégial.

« Je suis très fière qu'une portion de cette entente d'aide à la formation collégiale et universitaire en construction en bois ait pu voir le jour dans ma circonscription, et que le développement du projet suive son cours au bénéfice des futurs technologues et ingénieures et ingénieurs du secteur de la construction formés dans l'ensemble du Québec. Les défis entourant les changements climatiques ouvrent la voie vers une utilisation accrue des produits à faible empreinte carbone, tels que les produits forestiers. Le recours au bois, une ressource locale et renouvelable, représente donc une belle occasion à saisir pour la décarbonation de notre économie », indique Maïté Blanchette Vézina, ministre des Ressources naturelles et des Forêts et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent et de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.


À propos du Collège de Rimouski
Rythmé par la vie entre fleuve et montagnes, le Collège de Rimouski est une institution d'enseignement supérieur qui se distingue par son approche humaine et la diversité de son expertise, de ses savoirs et des moyens pédagogiques dont il dispose. Fort de ses trois composantes que sont l'Institut maritime du Québec, le Cégep de Rimouski et le Centre matapédien d'études collégiales, le Collège brille grâce à l'excellence et à la variété de la formation qui y est offerte. À travers plus de 30 programmes, il fait vivre des moments marquants et des expériences de vie et d'apprentissage uniques à plus de 2 300 étudiantes et étudiants chaque année. Par leur travail et leur implication, près de 800 personnes collaborent à sa réussite et à son essor. Ses services de formation continue appuient le développement des compétences de 2 600 personnes en plus de contribuer à l'essor de plus de 150 entreprises. Le Collège de Rimouski marque le présent et l'avenir de sa communauté et de sa région, et rayonne au-delà des frontières. Il est un complice ouvert et bienveillant : il est présent pour le futur.

À propos du CIFQ
Principal porte-parole de l'industrie forestière du Québec, le CIFQ représente les intérêts des entreprises de sciage résineux et feuillus, de déroulage, de pâtes, papiers, cartons et panneaux et fabricants de bois d'ingénierie.

Rappelons que l'industrie forestière est un moteur de développement économique pour le Québec pour plus de 900 municipalités au Québec. Comme indiqué dans l'étude d'impact réalisée par PwC portant sur l'année 2021, elle emploie près de 130 000 travailleuses et travailleurs et génère des revenus d'emploi totalisant plus de 7,5 G$. En termes de contribution aux différents paliers de gouvernements, elle a versé 6,8 G$ en revenus fiscaux et parafiscaux. Elle représente 12 % des exportations du Québec et la contribution au PIB de l'ensemble de l'activité générée par l'industrie totalise près de 18 G$. Avec sa capacité de séquestration et de stockage du carbone et son potentiel dans la production de bioénergies et de bioproduits, le secteur forestier est un outil contribuant à la lutte contre les changements climatiques.


Source : CIFQ