Le gouvernement du Canada investit dans une technologie de filtration – la première du genre – à Grande Prairie pour contribuer à la décarbonation

De l’industrie
Typographie
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Le 13 juin 2023 - Grande Prairie (Alberta) - Les technologies propres et les solutions bas carbone font partie intégrante de notre plan d’action pour réduire les émissions tout en stimulant l’économie du Canada.

Le développement et le déploiement de ces technologies nous aident non seulement à combattre les changements climatiques, mais aussi à créer des emplois durables.

Le ministre des Ressources naturelles, l’honorable Jonathan Wilkinson, a annoncé l’octroi de plus de 3,6 millions de dollars à l’International Paper Company, en collaboration avec Via Separations Inc., pour la mise en place d’une technologie de filtration originale destinée à réduire l’intensité énergétique et les émissions de carbone associées au procédé kraft. Le projet est financé par le biais du programme Investissements dans la transformation de l’industrie forestière (ITIF), qui vise à créer un secteur forestier plus concurrentiel et résilient axé sur des projets à faibles émissions de carbone qui génèrent des sources de revenus nouvelles ou diversifiées. 

Une fois que les démonstrations pilotes de la technologie auront été menées à bien, International Paper sera le premier fabricant à déployer le dispositif de concentration de la liqueur noire (Black Liquor Concentration System) de Via Separations à l’échelle commerciale. Le projet contribuera à réduire les émissions de carbone de l’usine de pâte à papier, à améliorer sa capacité de production et à accroître la production de coproduits utiles, notamment la transformation du savon de liqueur noire en tallöl brut, qui peut servir à plusieurs utilisations, y compris comme biocombustible éventuel dans le secteur des transports.

Déployé à Grande Prairie (Alberta), ce projet montre comment les usines de pâte à papier peuvent mettre en place des solutions bas carbone pour faire avancer la transition vers la carboneutralité tout en favorisant la compétitivité et l’efficacité du secteur forestier et en permettant la mise en œuvre de technologies propres novatrices grâce à un partenariat intersectoriel.

Cette technologie de filtration innovante, qui aura des retombées environnementales de taille, a un bon potentiel de reproductibilité, ce qui représente, pour les usines de pâte à papier au Canada, d’excellentes possibilités de diversification des revenus.

Citations

« Le développement et le déploiement de solutions bas carbone offrent des possibilités économiques dans tous les secteurs de notre économie. Cette technologie de filtration, la première du genre, montre comment l’innovation peut contribuer à améliorer les résultats dans l’industrie des pâtes et papiers en réduisant les émissions et en renforçant la compétitivité. Cela se traduit par de bons emplois pour les travailleurs et une croissance économique durable pour nos collectivités. »

L’honorable Jonathan Wilkinson
Ministre des Ressources naturelles

« Nous sommes honorés du soutien accordé à ce projet par le programme ITIF. Nous nous réjouissons également que, tout comme nous, Ressources naturelles Canada estime que notre technologie a le potentiel de créer une valeur ajoutée considérable tout en réduisant les émissions du secteur des pâtes et papiers. Collaborer à ce projet avec un partenaire qui a l’envergure et la réputation d’International Paper représente pour nous une occasion stimulante, qui nous permettra de continuer à accroître l’impact que peut avoir notre entreprise sur l’industrie et sur la planète. »

Shreya Dave
Cofondatrice et cheffe de la direction, Via Separations 

Liens connexes


Source : Ressources naturelles Canada