Le gouvernement du Canada soutient les technologies propres émergentes dans le cadre du GLOBE Forum 2022

De l’industrie
Outils
Typographie

Le 30 mars 2022 - Vancouver (Colombie-Britannique) - Le gouvernement du Canada investit pour accroître l’avantage concurrentiel du Canada, diversifier les débouchés économiques, créer de bons emplois dans la classe moyenne et atteindre nos objectifs de réduction des émissions.

Aujourd’hui au GLOBE Forum 2022, le ministre des Ressources naturelles, l’honorable Jonathan Wilkinson, a annoncé un investissement combiné de plus de 12 millions de dollars à sept organisations qui s’emploient à faire progresser les technologies propres émergentes pour stimuler notre économie et aider le Canada à atteindre ses cibles environnementales.

Voici les projets qui bénéficient d’un financement :

  • 4 583 000 $ à Canfor Pulp Limited de Prince George (Colombie-Britannique) pour effectuer une étude d’ingénierie de base afin d’appuyer une usine de transformation de la biomasse en biocarburants à faible teneur en carbone, qui produira des biocarburants avancés pouvant être utilisés comme carburant de transport liquide; 
  • 2 000 000 $ à Saltworks Technologies Inc. de Vancouver (Colombie-Britannique) pour accélérer la commercialisation d’une technologie de dessalement afin de traiter les eaux issues de la production conventionnelle de pétrole;
  • 1 852 941 $ à ArcelorMittal Dofasco de Hamilton (Ontario) pour faire la démonstration de la capacité à utiliser du biocarbone dans un haut fourneau industriel à l’appui d’une future démonstration de technologie commerciale à l’usine d’ArcelorMittal Dofasco;
  • 1 601 950 $ à l’Université de Toronto à Toronto (Ontario) pour mettre au point une technologie de conversion électro-catalytique du dioxyde de carbone (CO2) capable de transformer le CO2 capté en méthane (CH4) synthétique à faible intensité carbonique en utilisant de l’électricité et de l’eau propres;
  • 1 160 587 $ à l’Université de la Colombie-Britannique à Vancouver (Colombie-Britannique) pour réaliser des percées dans les processus thermochimiques afin de produire, de façon économique, du gaz naturel renouvelable à partir de résidus forestiers;
  • 700 000 $ à Applied Quantum Materials Inc. d’Edmonton (Alberta) afin de transformer des fenêtres en verre ordinaire en concentrateurs d’énergie solaire luminescents modulables pour la production d’électricité;
  • 453 993 $ à GHGSat Inc. de Montney (Colombie-Britannique) pour démontrer que le système satellitaire hybride adapté aux aéronefs de GHGSat offre une atténuation annuelle équivalente des fuites de méthane par rapport aux relevés d’imagerie optique des gaz (OGI), tout en détectant les fuites importantes au moins trois fois plus rapidement, le tout à un coût inférieur de 25 % pour les exploitants.

Ces investissements témoignent de l’engagement continu du gouvernement du Canada à soutenir les projets novateurs dans les secteurs de l’énergie, des mines et de la foresterie qui créent un secteur des ressources naturelles propre, durable et compétitif à même de réduire les répercussions des activités sur l’environnement et de combattre les changements climatiques. 

Citations

« Le gouvernement du Canada est ravi d’investir dans des projets qui placent le secteur des ressources naturelles du Canada à l’avant-plan sur la scène internationale. Grâce à des idées novatrices et épaulés par des partenaires dévoués, nous contribuons à la croissance de l’économie d’une manière compatible avec nos engagements climatiques. »

L’honorable Jonathan Wilkinson
Ministre des Ressources naturelles 

 « La technologie satellitaire adaptée aux aéronefs de GHGSat a été éprouvée aux États-Unis et à l’échelle internationale. Or, ce projet permet de tester sa performance au Canada. Nous avons le privilège de travailler avec des responsables de RNCan, du fonds Gaz naturel financement innovation et de Technologies du développement durable Canada à ce projet. »

Stéphane Germain
Président et chef de la direction, GHGSat

Faits en bref

  • Les six premiers projets de la liste ont reçu un financement dans le cadre du Programme de croissance propre (PCP) doté d’une enveloppe de 155 millions de dollars pour des projets de recherche-développement et de démonstration de technologies propres dans trois secteurs canadiens : l’énergie, les mines et la foresterie. Le Programme a été lancé en 2017-2018 et prendra fin en mars 2022.

  • Des caractéristiques novatrices ont été intégrées à ce programme, notamment les volets :

    • Partenariats de confiance : cette plateforme favorise une collaboration étroite avec les organisations qui financent l’innovation énergétique au pays et à l’étranger, tout en mettant l’accent sur les étapes essentielles du déploiement des technologies, ce qui garantit l’harmonisation des priorités, le partage des risques et un impact maximisé.
    • Projets d’aide scientifique et technologique pour les technologies propres : ce nouveau modèle financé dans le cadre du PCP s’adresse aux PME pour qu’elles puissent accéder aux ressources scientifiques et technologiques qui existent aux centres de recherche fédéraux en vue de les aider à faire face à des lacunes, comme le manque d’expertise technique ou d’infrastructure de recherche.
  • Des fonds ont été octroyés à GHGSat Inc. dans le cadre du Programme d’innovation énergétique (PIE). Ce programme est doté d’un budget annuel de 24 millions de dollars et fait progresser les technologies d’énergie propre qui aideront le Canada à atteindre ses cibles en matière de changements climatiques, tout en appuyant la transition vers une économie à faibles émissions de carbone. Il finance des projets de recherche, de développement et de démonstration, ainsi que d’autres activités scientifiques connexes. 

Liens connexes

 


Source : Ressources naturelles Canada