Northern Pulp : le projet de relance passe à l’étape d’évaluation environnementale

De l’industrie
Outils
Typographie

Northern Pulp Nova Scotia annonce que le ministère de l’Environnement et des Changement climatiques de la Nouvelle-Écosse a formellement accédé à la demande de l’entreprise pour son projet de transformation d’usine et entame la première phase de son évaluation environnementale de Classe II à l’usine d’Abercrombie.

Celle-ci s’échelonnera sur une période de deux ans.

Northern Pulp propose de transformer l’usine pour en faire l’une des installations les plus propre et écologique de l’industrie. La transformation répondrait aux inquiétudes de la communauté tout en utilisant la meilleure technologie disponible pour faire de Northern Pulp un chef de file dans son domaine.

Le projet évalué à 350 millions$ comprend le traitement des eaux usées le plus avancé sur le marché. Cette technologie permettra de rejeter une eau propre dans le port de Pictou. En outre le nouveau système permettra de réduire la consommation d’eau, d’éliminer les émissions dans l’atmosphère ainsi que les odeurs durant les opérations. Des études seront menées pour trouver le site idéal dans le Port de Pictou pour rejeter les eaux traitées.

« Depuis l’arrêt de l’usine en janvier 2020 nous avons pris le temps de comprendre les problèmes et inquiétudes de la population, dont nous tenons compte dans le projet tel que proposé, » de commenter Graham Kissack, VP, Communications corporatives chez Paper Excellence Canada. Notre équipe est prête pour ces deux années d’évaluation minutieuse du projet, en route vers un nouveau chapitre pour l’avenir de cette usine avec la communauté. » Le projet créera 600 emplois pendant la construction, plus de 300 emplois directs et 2500 emplois indirects. L’entreprise paiera 38 millions$ par année en taxes. Les retombées annuelles pour la Nouvelle-Écosse sont évaluées à 279 millions$.


Jaclin Ouellet, Journaliste, Le Maître papetier